En bref - Recul du bénéfice net de GL&V

Le bénéfice net de Groupe Laperrière & Verreault a reculé de plus de moitié au premier trimestre terminé le 30 juin dernier, en raison d'importants frais non récurrents de restructuration au sein de sa division pâtes et papiers.

Le bénéfice net de l'entreprise s'est établi à 1,3 million, ou à 11 ¢ par action, comparativement à un bénéfice net de 2,7 millions 923 ¢ l'action) au premier trimestre de l'exercice précédent. «La restructuration du Groupe Pâtes et Papiers s'est poursuivie dans le respect de l'échéancier et des coûts prévus, contribuant à la comptabilisation de frais non récurrents de 3,5 millions au premier trimestre», a expliqué GL&V. «Nonobstant ces frais, GL&V aurait clos la période avec un bénéfice net de 4,2 millions, en hausse de 56 % sur le bénéfice net de 2,7 millions de l'année précédente.» Les revenus de GL&V ont été de 124,2 millions durant la période, en hausse par rapport aux 120,9 millions enregistrés l'an dernier. Au 30 juin dernier, le carnet de commandes de GL&V totalisait 230 millions, comparativement à 204 millions $ trois mois auparavant.