L'indice à Toronto et le dollar baissent

Toronto - Des craintes ravivées quant à la disponibilité du pétrole russe ont fait tomber sensiblement les indices boursiers nord-américains.

À la Bourse de Toronto, l'indice S&P/TSX a chuté de 95,08 points, à 8267,88, sur un volume de 205,2 millions d'actions échangées. Sur le marché des changes, après deux journées en hausse, le dollar canadien a fléchi de 0,19 cent à 75,87 cents US.

«On est porté à croire que c'est bon pour les titres du pétrole et du gaz (à Toronto). Or, le secteur a cédé 3,75 % jusqu'ici cette semaine, note Fred Ketchen, de la filiale de courtage de la Scotia. J'ai l'impression que, du point de vue de certains, des cours aussi élevés ne peuvent pas durer et que l'affaire de Ioukos va se régler d'une manière ou d'une autre», avance le gestionnaire.

Tout cela a fait ombrage à un bilan encourageant du département du Travail, à Washington, dans lequel les inscriptions au chômage la semaine dernière ont diminué de 11 000 à 336 000, à leur niveau le plus bas depuis début juillet et plus favorable que ce qui était prévu.

À Wall Street, le Dow Jones des 30 valeurs industrielles a dégringolé de 163,48 points à 9963,03, alors que l'indice Standard & Poor's 500 a reculé de 17,93 points à 1080,70.