Métro a vu son bénéfice net diminuer

Métro a vu son bénéfice net diminuer de 3,1 % au cours du troisième trimestre terminé le 3 juillet, alors que son chiffre d'affaires augmentait de 4,2 %.

Le bénéfice net de l'entreprise est passé de 52,4 millions au troisième trimestre de 2003, à 50,8 millions cette année. Son chiffre d'affaires au troisième trimestre a atteint 1,81 milliard, comparativement à 1,74 milliard au cours de la période correspondante de l'an dernier.

Après 40 semaines, le bénéfice net se situe à 123,6 millions, en baisse de 1,1 % sur celui de 125 millions de la période correspondante de 2003. Par action il est demeuré inchangé, à 1,25 $.

«Nous sommes confiants de maintenir notre position concurrentielle grâce à nos programmes d'investissement au détail et à nos stratégies de mise en marché et de réaliser pour l'exercice des résultats satisfaisants», a indiqué Pierre H. Lessard, président et chef de la direction.

Hier, alors que les résultats trimestriels étaient dévoilés, le conseil d'administration de Métro a déclaré un dividende trimestriel de 8,5 ¢ par action à l'égard des actions subalternes catégorie A et des actions catégorie B, payable le 31 août 2004, soit une hausse de 21,4 % par rapport au dividende déclaré au même trimestre de l'année précédente.

Métro gère entre autres les bannières Métro, Loeb, super C, Marché Richelieu, Les 5 Saisons, de même que les chaînes de pharmacies Brunet et Clini Plus et des chaînes de dépanneurs. La diminution des profits de Métro — la deuxième en deux trimestres — survient après plus de 50 trimestres consécutifs de croissance. La compagnie fait face à des marges plus étroites dans le secteur de l'épicerie et à la concurrence accrue des grands détaillants.

À la Bourse de Toronto, hier, le titre de la compagnie a perdu 20 ¢ pour clôturer à 17,50 $.