En bref: Bestar accroît sa perte trimestrielle et poursuit sa restructuration

Le fabricant de meubles Bestar a déclaré hier une perte de 652 000 $ ou 6 ¢ par action sur des revenus de 9,4 millions pour son deuxième trimestre clos le 30 juin.

Ce déficit est supérieur de presque 50 % à celui dont avait fait état l'entreprise de Lac-Mégantic à pareille date l'an dernier. La perte de Bestar s'élevait alors à 443 000 $ ou 4 ¢ par action. La société attribue la plus grosse partie de sa perte — soit 442 000 $ — aux frais de fermeture de son usine de Saint-Hubert, sur la rive sud de Montréal. Pour le semestre, le chiffre d'affaires de Bestar s'est établi à 20,3 millions, comparativement à 21,8 millions en 2003. La perte nette du manufacturier a atteint 898 000 $ ou 8 ¢ par action. L'an dernier, la compagnie avait réalisé un bénéfice net de 652 000 $ ou 6 ¢ par action. Au cours des prochains mois, Bestar entend poursuivre la restructuration de ses activités et de son bilan. «Au cours du prochain semestre et afin d'améliorer notre position concurrentielle, nous entendons à la fois réaliser de nouveaux gains de productivité et développer notre réseau de ventes», a assuré le p.d.-g. Jacques Hétu dans un communiqué.