Enron Kenneth Rice s'entend à l'amiable avec la SEC

Washington — Kenneth Rice, l'ancien patron de la division internet haut débit du groupe de négoce en énergie Enron, a conclu un accord à l'amiable pour mettre fin aux poursuites de la Securities and Exchange Commission (SEC) et versera la somme de 14,7 millions $US, a annoncé hier la police américaine de la Bourse.

Rice n'a ni reconnu, ni nié avoir commis les malversations dont il était accusé, et il a accepté l'interdiction permanente qui lui est faite d'exercer une fonction de direction ou d'administration dans une société cotée, a ajouté la SEC.

Il était accusé d'avoir provoqué une hausse artificielle du cours de Bourse d'Enron par l'entremise d'une série de déclarations que la SEC a qualifiées de fausses et de trompeuses, et d'avoir omis de mentionner des informations importantes sur sa division sur une période de deux ans.

Poursuivi parallèlement en justice pour violation du droit des sociétés, Kenneth Rice a plaidé coupable hier devant un tribunal de Houston. Alors qu'il est passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à dix ans, il a accepté de se voir confisquer la somme de 13,7 millions. Sa condamnation sera prononcée le 31 janvier 2005.