Hausse de 0,3 % du PIB en mai

Ottawa — Le PIB a grimpé de 0,3 % en mai comparé à avril, rapportait hier Statistique Canada. En avril, l'indice principal de l'économie nationale n'avait faiblement progressé que de 0,1 % sur le mois précédent. Comparé à mai 2003, le PIB aura avancé de 3,2 %.

Le dernier gain mensuel tient d'abord au secteur de l'énergie, où le cours de l'or noir, à la hausse depuis un an, a favorisé tant l'extraction et la prospection que le transport par oléoduc et gazoduc des produits du pétrole brut et du gaz naturel, explique l'agence fédérale. Ainsi, l'extraction de brut et de gaz était en hausse de 2 % en écart mensuel, le cours mondial du brut «ayant atteint un niveau sans précédent depuis 14 ans».

En 12 mois, la production totale d'hydrocarbures au pays a crû de 6,6 %, beaucoup grâce au segment des sables bitumineux.

Le Mouvement Desjardins observe que les gains mensuels de mai et avril du PIB «peuvent paraître décevants». Mais une forte progression en mars «est survenue tardivement pour se faire pleinement sentir au premier trimestre 2004». De sorte que «l'indice au deuxième trimestre profitera entièrement de cette impulsion du printemps». Et suivant ce que sera le résultat de juin, le PIB du trimestre pourrait croître de 4 et même de 4,5 %, en écart annuel, supputent les économistes de Desjardins.

L'économiste Carl Gomez, de la Banque Royale, pense, pour sa part, que la Banque du Canada n'aura pas à accroître bientôt ses taux d'intérêt, et qu'elle pourrait ainsi attendre à octobre.