Molson perd un membre de son conseil d'administration

Molson a annoncé hier la démission de l'un des membres de son conseil d'administration, Robert Ingram, pour cause de «surcharge de travail toujours croissante et d'autres engagements».

M. Ingram, qui est membre du conseil de Molson depuis un peu plus de deux ans, avait pourtant sollicité un nouveau mandat il y a un peu plus d'un mois à peine. Il avait été réélu à l'occasion de la dernière assemblée annuelle des actionnaires, le 22 juin à Montréal.

Sa démission survient au moment où la direction de Molson cherche par tous les moyens à convaincre les actionnaires que son projet de fusion avec le brasseur américain Coors est dans le meilleur intérêt de tous. Ian Molson, qui a démissionné en mai de son poste de vice-président du conseil en raison d'un conflit avec son cousin Eric, actuel président du conseil, tenterait de ficeler une offre de quatre milliards qui lui permettrait de prendre le contrôle de Molson et d'empêcher la fusion avec Coors.

Le quotidien Wall Street Journal rapportait la semaine dernière que Ian Molson aurait fait pression sur des membres du conseil pour qu'ils s'opposent à la fusion.

Dans son communiqué rendu public après la clôture des marchés boursiers hier, la direction de Molson a précisé que M. Ingram faisait partie du comité spécial d'administrateurs indépendants qui a recommandé à l'unanimité la fusion avec Coors.

Une porte-parole de Molson, Sylvia Morin, a précisé que M. Ingram ne sera pas remplacé au conseil de la brasserie montréalaise avant que les actionnaires ne se soient prononcés sur le projet de fusion avec Coors, au cours des prochains mois.

Dans le cas où la fusion serait acceptée, la nouvelle entreprise Molson Coors Brewing compterait 15 membres à son conseil, dont cinq seraient nommés par la famille Molson.

Après la démission de M. Ingram, il restera neuf membres à l'actuel conseil d'administration de Molson, y compris le chef de la direction, Daniel O'Neill. Cinq membres du conseil de Molson ont tiré leur révérence au cours des derniers mois, dont Ian Molson.