La grève est terminée dans deux usines d'Agropur

La grève est terminée dans les deux usines d'Agropur de Notre-Dame-du-Bon-Conseil et de Plessisville, au Centre-du-Québec.

Réunis en assemblée générale, 171 des 196 employés ont approuvé hier une convention collective d'une durée de sept ans, assortie d'une augmentation de salaire de 2,3 % par année. Les offres ont été présentées aux travailleurs hier matin sur la recommandation de la conciliatrice au dossier.

Les employés de Plessisville ont entériné l'entente à 92 %, tandis que leurs collègues de Notre-Dame-du-Bon-Conseil étaient plus divisés et ont favorisé l'accord à seulement 56 %.

Les travailleurs avaient déclenché la grève le 6 avril pour contester deux demandes effectuées par Agropur, soit la scission des unités de négociation et de nouveaux horaires de travail.

«Nous avons réussi à limiter les dommages face à un employeur qui ne voulait pas bouger d'un pouce», a commenté par voie de communiqué le conseiller aux négociations de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD), Pierre Lafontaine.

Agropur transforme normalement 15 % de la production de lait du Québec, une nouvelle qui soulagera la Fédération des producteurs de lait du Québec qui a dû faire transformer une partie de son lait en Ontario durant le conflit.