Perte colossale pour BCE Emergis

BCE Emergis a enregistré une perte nette de 37,2 millions, ou 36 ¢ par action, au deuxième trimestre, comparativement à des profits de 5,9 millions, ou 6 ¢ par action, un an plus tôt, en raison d'une série d'éléments exceptionnels.

L'entreprise spécialisée dans les affaires électroniques, qui est en pleine restructuration depuis que le groupe BCE, son principal actionnaire, a décidé de vendre sa participation de 64 %, a notamment inscrit à ses résultats une réduction de valeur de 56 millions des actifs d'impôts futurs. Cette réduction de valeur résulte de l'annulation d'une entente de monétisation des pertes fiscales avec Bell Canada, autre filiale de BCE.

Vente d'actifs

Les résultats du deuxième trimestre qui a pris fin le 30 juin comprennent également un gain de 11,6 millions lié à la vente d'actifs, un autre gain de 13,8 millions pour le règlement de contrats à la suite de la résiliation d'une entente avec Bell ainsi que des frais de restructuration de 2,4 millions.

Les revenus de BCE Emergis ont atteint 62,5 millions, en baisse par rapport aux 74,6 millions du deuxième trimestre 2003.

Depuis le début de l'année 2004, BCE Emergis s'est départi de ses activités dans le secteur de la santé aux États-Unis (vendues pour 276 millions à la firme new-yorkaise MultiPlan), de son Bureau de sécurité électronique (vendu à Bell pour 45,3 millions, dont une partie est considérée comme règlement à la résiliation de contrat) ainsi que de son service de facturation par Internet Webdoxs (vendu à Postes Canada pour 14,5 millions).

«Emergis continue de se positionner pour profiter des débouchés importants qu'entraînent, d'une part, les décisions gouvernementales d'impartir la gestion des régimes d'assurance-maladie et des demandes de règlement émanant des commissions d'accidents du travail, et, d'autre part, de la volonté, tant au niveau fédéral que provincial, d'améliorer la prestation de soins de santé à plus long terme», a déclaré hier le chef de la direction, Tony Gaffney. «Nous sommes de mieux en mieux positionnés pour tirer parti des occasions de croissance considérable de nos marchés, tout en bénéficiant d'une base stable de revenus récurrents qui nous proviennent de nombreux clients de premier ordre», a-t-il ajouté.

L'action de BCE Emergis à la Bourse de Toronto a clôturé hier en baisse de 6 ¢, à 3,77 $.