Bombardier et US Airways s'entendent sur un nouveau calendrier de livraison

Bombardier Aéronautique a conclu un accord avec US Airways qui permettra de maintenir le nombre de jets régionaux qui avaient été commandés en mai 2003 par ce transporteur aux prises avec de graves difficultés financières, grâce à une prolongation du calendrier de livraison.

US Airways, septième transporteur en importance aux États-Unis, avait commandé au printemps 2003 un total de 85 jets régionaux à Bombardier, soit 60 appareils CRJ200 à 50 places et 25 CRJ700-900 à 70 ou 75 places. La valeur totale de cette commande était alors estimée à 3,3 milliards de dollars.

Le transporteur s'est placé l'an dernier sous la protection de la loi sur les faillites et sa situation financière n'est guère plus rose aujourd'hui, alors que la direction tente pour la troisième fois en deux ans de mettre en place un programme de réduction des coûts. Dans ce contexte, Bombardier et ses actionnaires pouvaient craindre une annulation des commandes pour les appareils qui n'ont pas encore été livrés.

Selon une porte-parole de Bombardier, Sylvie Gauthier, l'accord annoncé hier maintient à 85 le nombre d'appareils qui seront livrés, mais l'échéancier est prolongé jusqu'en mars 2006 plutôt qu'avril 2005 comme le prévoyait l'entente initiale. De plus, 23 jets régionaux à 50 places qui devaient encore être livrés seront plutôt remplacés par des appareils à 70 ou 75 places, à la demande de US Airways. Ainsi, la répartition de la commande totale de US Airways sera donc de 37 appareils CRJ200 à 50 places et 48 CRJ700-900 (versions à 70 ou 75 places).

Mme Gauthier n'a pas voulu dire si la modification de la commande changeait la valeur du contrat.

Selon la porte-parole, le nouvel accord conclu avec US Airways n'aura aucun impact sur la cadence de production dans les usines de Bombardier Aéronautique ainsi que sur le nombre d'emplois.