Un consortium mené par Bombardier obtient un contrat en Corée

Un consortium dont Bombardier est le principal membre a obtenu un contrat de 600 millions $US pour la conception et la construction d'un système de métro automatique de 18,5 kilomètres dans la ville de Yong-In, en Corée du Sud.

La part de Bombardier Transport pour la phase de conception et de construction s'établira à quelque 200 millions $US. Un contrat distinct pour l'exploitation et la maintenance du système, octroyé exclusivement à Bombardier, est d'une valeur approximative de 120 millions $US pour les 10 premières années. Le contrat pour l'exploitation et les services de maintenance comporte également quatre options de cinq ans, qui pourraient ajouter encore 294 millions $US pour Bombardier. Les partenaires de Bombardier au sein du consortium Yong-In LRT sont des entrepreneurs coréens.

La nouvelle ligne de métro desservira 15 stations sur 18,5 kilomètres de voies guidées à double sens. Elle passera par la ville de Yong-In pour relier le métro de Séoul à Everland, la capitale du divertissement de la région et le cinquième parc d'attractions thématique le plus visité au monde. Plus de 13 millions de touristes se rendent à la ville de Yong-In chaque année.

Bombardier utilisera sa technologie ART (Advanced Rapid Transit) sans conducteur, qui lui a notamment permis de réaliser le SkyTrain de Vancouver, le AirTrain JFK à New York ainsi qu'un système de 29 kilomètres à Kuala Lumpur, en Malaisie.

«Nous sommes sûrs que notre technologie ART accélérera le développement très dynamique de cette ville [Yong-In] et qu'elle s'intégrera harmonieusement avec le milieu naturel vierge de la région», a déclaré le président des Systèmes de transport de Bombardier, Raymond Betler.