Les ventes au détail ont augmenté de 0,5 % en mai

Ottawa — Les détaillants ont vendu pour 28,6 milliards de dollars de biens et services au pays en mai, un résultat en hausse de 0,5 % par rapport à celui d'avril, mois lors duquel les ventes avaient diminué de 0,8 %, a fait savoir Statistique Canada.

Le gain réalisé en mai constituait la quatrième progression en cinq mois, a précisé l'agence fédérale. Auparavant, les détaillants avaient subi un recul des ventes pendant quatre mois consécutifs, à la fin de 2003, et ce, après avoir connu une période de croissance générale ayant commencé au cours de l'automne 2001.

Plus élevé

Ces chiffres sont un peu plus élevés que ceux qu'attendaient les spécialistes, bien qu'ils camouflent une certaine faiblesse, a indiqué Marc Lévesque, analyste chez TD Valeurs mobilières. Le nombre des ventes au détail a en fait diminué de 0,2 % en mai, mais les prix élevés de l'essence ont donné lieu à une hausse de la valeur de ces mêmes ventes, a-t-il observé.

Les plus importantes hausses de prix ont été observées dans les stations-service, où le prix moyen à la pompe a augmenté de 13,6 %, soit l'augmentation mensuelle la plus importante à avoir été enregistrée en 21 ans. Des hausses de prix ont également été notées dans les supermarchés, quoique dans une mesure beaucoup moins importante.

Cinq secteurs

En mai, un accroissement des ventes s'est fait sentir dans cinq des huit secteurs de la vente au détail. Les magasins d'alimentation et de boissons ont de loin enregistré la plus forte hausse (2,2 %), suivis par les magasins de meubles, d'accessoires de maison et d'appareils électroniques (1 %).

Des augmentations moins importantes ont été enregistrées par les magasins de matériaux de construction et de produits extérieurs pour la maison (0,6 %), les magasins liés au secteur de l'automobile (0,4 %) et les pharmacies et les magasins de produits de soins personnels (0,3 %). Le gain dans le secteur de l'automobile a été entièrement provoqué par la forte hausse du prix de l'essence dans les stations-service, alors que les ventes des concessionnaires d'automobiles ont chuté.

Seuls les détaillants de Terre-Neuve-et-Labrador (2,2 %), de la Nouvelle-Écosse (1,7 %), du Québec (1,1 %) et de l'Ontario (0,9 %) ont bénéficié d'une hausse des ventes en mai, après avoir enregistré le mois précédent des reculs d'au moins 1 %.