Les communautés autochtones recevront 18 milliards sur cinq ans

Dans son budget 2021, le gouvernement précise que ces nouveaux investissements pour les Autochtones serviront à corriger les inégalités qu’ils vivent toujours au Canada et poursuivre le processus de réconciliation avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Dans son budget 2021, le gouvernement précise que ces nouveaux investissements pour les Autochtones serviront à corriger les inégalités qu’ils vivent toujours au Canada et poursuivre le processus de réconciliation avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

Le gouvernement fédéral prévoit de dépenser plus de 18 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années pour tenter de réduire l’écart socio-économique entre les Autochtones et les Allochtones, mais aussi pour aider ces communautés à lutter contre la pandémie de COVID-19.

Dans les notes préparées pour son discours du budget, présenté lundi, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, indique que le gouvernement avait « réalisé des progrès pour réparer les torts historiques dans la relation du gouvernement du Canada avec les peuples autochtones », mais qu’il y avait encore « beaucoup de travail à faire ».

« Il convient de noter que les peuples autochtones ont été des leaders dans la lutte contre la COVID-19, a dit la ministre. Leur succès est attribuable au leadership et à l’autonomie des Autochtones. »

Dans son budget 2021, le gouvernement précise que ces nouveaux investissements pour les Autochtones serviront à corriger les inégalités qu’ils vivent toujours au Canada et poursuivre le processus de réconciliation avec les Premières Nations, les Inuits et les Métis.

Le gouvernement libéral estime que, depuis le début de la pandémie, les communautés autochtones ont fait face à « des défis extraordinaires en matière de santé » et « demeurent vulnérables au virus et à ses variants ».

La ministre Freeland s’engage à fournir aux communautés autochtones une enveloppe supplémentaire de 1,2 milliard pour cette année financière afin de soutenir la lutte pandémique, notamment pour embaucher des infirmières, distribuer de l’équipement de protection individuelle, fournir des services d’aide en santé mentale, lutter contre l’insécurité alimentaire et soutenir les enfants.

Depuis le début de la pandémie, il y a un peu plus d’un an, le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé le versement de plus de 4 milliards de dollars en financement pour la lutte contre la COVID-19 dans les communautés autochtones et pour les organismes qui les soutiennent.

Le budget de lundi prévoit aussi un financement de 1,4 milliard sur cinq ans, à compter de 2021‑2022, et 40,6 millions par la suite, afin de maintenir des services de soins de santé essentiels pour les Premières Nations et pour les Inuits, de contribuer à la transformation des systèmes de santé des Premières Nations, et de répondre aux répercussions des changements climatiques sur la santé.

Le gouvernement Trudeau promet également des investissements visant à accroître le financement du Programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations, pour « s’attaquer aux causes profondes socio-économiques » de « la tragédie nationale » des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées et pour aider à combler les lacunes en matière d’infrastructure dans les communautés autochtones, notamment dans les projets d’eau potable et de logement.