Six faits saillants du budget fédéral 2021

La fin de l’autoroute Bonaventure et le début du boulevard Robert-Bourassa
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir

La fin de l’autoroute Bonaventure et le début du boulevard Robert-Bourassa

L’autoroute Bonaventure sous l’égide de Montréal

Ottawa a l’intention de céder sa portion de l’autoroute Bonaventure à la Ville de Montréal. La Métropole a déjà démoli et reconverti en 2017 le tronçon lui appartenant, transformant une autoroute sur pilotis en un boulevard urbain adapté aux piétons et aux cyclistes. Le budget fédéral mentionne que « le gouvernement annonce son intention de collaborer avec la Ville de Montréal » dans ce dossier pour « achever le réaménagement et la revitalisation du secteur ». Les Ponts Jacques Cartier et Champlain incorporée demeure pour l’instant propriétaire du tronçon de 4,57 km longeant le fleuve entre le canal Lachine et le pont Samuel-de-Champlain. Ce segment d’autoroute arrive à la fin de sa vie utile, selon la société d’État fédéral.


Le Devoir

L’Allocation des travailleurs bonifiée

Les gagne-petit ont droit à un petit coup de pouce par le biais de la bonification de l’Allocation canadienne pour les travailleurs. Ce crédit d’impôt remboursable offre jusqu’à 1400 $ aux célibataires sans enfant ou 2400 $ aux familles à faibles revenus. Le budget propose d’augmenter le seuil de revenus maximal avant de perdre l’allocation de 13 200 $ à 23 000 $ pour les célibataires et de 17 500 $ à 26 000 $ pour les familles. Le taux de réduction progressif serait en outre modifié afin que l’allocation ne soit entièrement retranchée qu’au-delà de 32 200 $ de revenus pour les célibataires et 42 200 $ pour les familles. Le gouvernement estime que la modification permettrait d’aider environ un million de travailleurs de plus à faible salaire.

Le Devoir

Le projet de liaison ferroviaire entre Toronto et Québec progresse

Le projet de trains à grande fréquence entre Québec et Toronto franchit une nouvelle étape. Le dernier budget fédéral propose un financement de 491 millions de dollars sur six ans pour « des investissements en matière d’infrastructure qui soutiendraient la réussite globale du projet ». Depuis 2019, Transports Canada et à VIA Rail Canada collaborent en vue d’installer des voies ferroviaires réservées aux passagers. Une telle liaison garantirait que les trains de voyageurs n’auraient plus à céder le passage aux trains de marchandises. Les maires de Québec, Montréal, Ottawa et Toronto ont signé un peu plus tôt cette semaine une lettre ouverte pour appuyer l’initiative. Le projet devrait coûter environ 4 milliards de dollars.

Le Devoir

5,7 milliards pour les jeunes

La somme globale est considérable : 5,7 milliards sur cinq ans pour les « jeunes du Canada ». Dans son discours sur le budget, la ministre Freeland a fait valoir que « l’un des aspects les plus frappants de la pandémie a été le sacrifice historique que les jeunes Canadiens ont fait pour protéger leurs parents et leurs grands-parents. Nos jeunes ont payé le prix fort pour que nous soyons en sécurité », a-t-elle dit. Ainsi, pour ne « pas laisser les jeunes Canadiens devenir une génération perdue », Ottawa propose notamment de doubler le Programme canadien de bourses aux étudiants pendant deux autres années, de prolonger jusqu’en mars 2023 la dispense d’intérêts sur les prêts étudiants fédéraux, et d’offrir une aide au remboursement plus généreuse pour quelque 450 000 étudiants emprunteurs à faible revenu.

Le Devoir

Des millions contre les inconduites dans l’armée

Ottawa — Le gouvernement libéral fédéral promet des millions de dollars additionnels pour aider à combattre les inconduites sexuelles dans les Forces armées canadiennes alors qu’il cherche à répondre à la frustration et à la colère concernant la gestion des allégations dans les rangs de l’armée. Ces sommes incluent un nouveau financement de plus de 77 millions de dollars sur les cinq prochaines années consacré spécifiquement à ce dossier, en plus de 158 millions prévus ailleurs qui seront réorientés pour le nouveau plan sur les inconduites. Les nouveaux fonds seront utilisés pour accroître les services d’aide aux victimes, développer de nouvelles formations en prévention et apporter une surveillance plus indépendante de l’armée.

La Presse canadienne

Près de 300 millions pour les Rohingyas

Chrystia Freeland a fait un long séjour aux Affaires étrangères avant d’être nommée aux Finances, et son premier budget en témoigne. Globalement, le gouvernement fédéral entend consacrer 1,4 milliard supplémentaire sur cinq ans à l’aide internationale. Dans le détail, on note une somme de 288 millions sur trois ans pour répondre à la crise des Rohingyas, au Myanmar. On rappelle que ce génocide en cours a provoqué l’exil de 860 000 personnes qui vivent dans le plus grand camp de réfugiés du monde, au Bangladesh. Dans le même esprit, un financement de 80 millions sur deux ans est réservé pour répondre à la crise des migrants et des réfugiés vénézuéliens. Dernier gros morceau : la stratégie du Canada au Moyen-Orient sera prolongée d’un an, au coût de 527 millions de dollars.

Le Devoir

À voir en vidéo