Loblaw accroît ses profits de 8 %

Toronto — La chaîne de supermarchés Loblaw a vu ses profits croître de 8 % au deuxième trimestre grâce à une progression de ses ventes ainsi qu'à une amélioration de ses marges bénéficiaires.

Loblaw a fait part hier d'un bénéfice net de 197 millions de dollars, ou 72 ¢ par action, pour le trimestre qui a pris fin le 19 juin, comparativement à des profits de 182 millions, ou 66 ¢ par action, lors de la période correspondante de 2003.

Les ventes ont crû de 4,7 %, passant de 5,8 milliards à 6,1 milliards. Si l'on ne tient compte que des magasins ouverts depuis au moins un an, la progression des ventes a été de 1,2 %.

La direction de Loblaw a souligné que les effets de la déflation des prix de vente dans le secteur de l'alimentation ont continué de se faire sentir au deuxième trimestre.

Loblaw est tout de même parvenue à améliorer sa marge d'exploitation, qui s'est établie à 5,9 % comparativement à 5,5 % au deuxième trimestre 2003. La direction de Loblaw attribue cette amélioration à «de meilleures synergies d'achat», à une efficacité accrue ainsi qu'à la «maturité des nouveaux magasins».

Loblaw, qui possède les supermarchés Provigo ainsi que d'autres enseignes à travers le pays, a également souligné que la croissance des ventes de produits non alimentaires avait continué de surpasser celle des produits d'alimentation au cours du trimestre.

«La poursuite d'une solide croissance du bénéfice net et un renforcement de la hausse du chiffre d'affaires sont envisagés pour le reste de l'exercice», a précisé la direction de Loblaw dans un communiqué.

«Nous sommes en voie d'accroître sensiblement la superficie nette en pieds carrés de nos magasins sur le marché, ce qui traduit bien les progrès notables réalisés pour le déploiement de notre programme de marchandise générale.»

L'action de Loblaw à la Bourse de Toronto a clôturé en hausse de 1,25 $, à 60,90 $.