5N Plus met la main sur l’allemande Azur Space

5N Plus a pignon sur rue dans l’arrondissement montréalais de Saint-Laurent.
Photo: Capture d'écran / Google Maps 5N Plus a pignon sur rue dans l’arrondissement montréalais de Saint-Laurent.

Le producteur montréalais de composantes technologiques nécessaires à la fabrication de semi-conducteurs, 5N Plus, fait l’acquisition d’Azur Space Solar Power, une entreprise allemande spécialisée dans l’énergie solaire.

La transaction est évaluée à environ 110 millions de dollars canadiens.

5N Plus a annoncé mardi matin l’acquisition de toutes les actions en circulation d’Azur, qui un important fabricant allemand de cellules solaires pour application spatiale et de modules photovoltaïques destinés à des utilisations terrestres.

L’entreprise montréalaise se spécialise pour sa part dans la production de composantes technologiques utilisées dans la fabrication de semi-conducteurs. Présente dans le secteur de l’énergie solaire, elle fabrique les cellules photovoltaïques qui « permettent de capter la lumière et de la transformer en énergie », explique au Devoir Richard Perron, chef de la direction financière de 5N Plus.

Également présente dans le secteur spatial, 5N Plus fabrique le substrat, élément qui génère l’énergie solaire nécessaire au fonctionnement des satellites. Présente sur les marchés nord-américain, asiatique et européen, l’entreprise montréalaise est devenue un incontournable dans les matériaux et composantes nécessaires à la fabrication de semi-conducteurs.

Selon les termes de la transaction, 5N Plus s’engage à intégrer les 240 employés d’Azur au sein de son organisation. Le directeur général de l’entreprise allemande, Jürgen Heizmann, rejoindra le comité exécutif du fabricant qui a pignon sur rue dans l’arrondissement montréalais de Saint-Laurent. Les autorités réglementaires devront approuver la transaction dans les prochaines semaines.

L’acquisition d’Azur renforcera la présence de 5N Plus dans nombre de sous-secteurs hautement stratégiques dans la chaîne logistique des semi-conducteurs. L’entreprise aura accès à un portefeuille de brevets technologiques appartenant jusqu’alors à Azur, qui lui permettra de se positionner dans des secteurs pour le moins pointus.

Ses nouvelles capacités technologiques, développées et destinées à être utilisées dans l’espace, pourront être utiles sur le plancher des vaches. Des secteurs en forte croissance sont gourmands de ces composantes et matériaux : l’électronique haute puissance, les véhicules électriques, la recharge sans fil, les centres de données et les communications avancées, comme la 5G et les satellites.

À voir en vidéo