Le déficit fédéral a atteint 268 milliards en janvier

Le ministère des Finances a expliqué que la profonde baisse du déficit témoignait de la détérioration sans précédent de l’économie et des mesures temporaires mises en œuvre pour soutenir les Canadiens et les entreprises pendant la crise.
Photo: Sean Kilpatrick La Presse canadienne Le ministère des Finances a expliqué que la profonde baisse du déficit témoignait de la détérioration sans précédent de l’économie et des mesures temporaires mises en œuvre pour soutenir les Canadiens et les entreprises pendant la crise.

Le gouvernement fédéral cumule un déficit budgétaire de 268,2 milliards pour les 10 premiers mois de son exercice 2020-2021, le Trésor ayant injecté davantage de dépenses en aide pour faire face à la pandémie de COVID-19.

Le déficit d’avril à janvier se compare à un déficit de 10,6 milliards pour la même période un an plus tôt.

Mesures temporaires

Dans sa revue financière mensuelle publiée vendredi, le ministère des Finances a expliqué que la profonde baisse du déficit témoignait de la détérioration sans précédent de l’économie et des mesures temporaires mises en œuvre pour soutenir les Canadiens et les entreprises pendant la crise.

Suivez l'évolution de la pandémie au Québec:

Consultez notre tableau de bord interactif.

Les dépenses des programmes, en excluant les pertes actuarielles nettes, ont atteint près de 474 milliards entre avril et janvier, une augmentation de 216,3 milliards par rapport aux dépenses de 257,7 milliards engagées un an plus tôt.

Parallèlement, les revenus se sont chiffrés à 235,8 milliards, une baisse de 40,5 milliards par rapport à la même période un an plus tôt, alors que les revenus fiscaux et les revenus de cotisations d’assurance-emploi ont diminué et que les sociétés d’État ont vu leurs profits diminuer.

À la fin de janvier, la dette fédérale nette était légèrement inférieure à 1090 milliards.

À voir en vidéo: