Stelco ferme son usine d'Hamilton

Toronto — La société de métallurgie Stelco a annoncé hier la fermeture d'une usine de Hamilton d'où sortent des tiges et autres produits d'acier, entraînant l'abolition de 160 emplois.

Sous l'égide de la loi sur les faillites depuis fin janvier, Stelco s'emploie à réduire ses coûts de production. L'usine qui fermera en septembre produit des tiges et fils de différents diamètres pour les industries de l'automobile, de la construction et de l'agriculture. Elle «n'est plus rentable depuis quelques années», explique la direction de Stelco.

Environ 70 % de la production est destinée à d'autres filiales, soit Stelwire, implantée à Hamilton et Burlington, la localité voisine, et Stelfil, dans l'arrondissement montréalais de Lachine, où sont notamment fabriquées des clôtures. Selon Stelco, la fermeture devrait donner à ces filiales un plus vaste choix quant aux fournisseurs de leur matière première.

La direction de Stelco met en vente l'usine, qui est raccordée au réseau ferroviaire et est dotée d'un accès portuaire. Ouverte en 1966, son activité avait atteint un sommet en 1989 avec des expéditions de 700 000 tonnes; celles-ci ont décliné depuis et l'usine ne devrait plus en produire cette année que 160 000 tonnes.