Noranda passerait sous le contrôle d'une société d'État chinoise

Toronto — Noranda passerait bientôt sous le contrôle d'une société d'État chinoise, selon des informations émanant d'un quotidien financier du Brésil.

China Mineral and Metal Group, la plus importante entreprise chinoise dans le commerce des métaux, aurait présenté une offre supérieure à celle de la société brésilienne Companhia Vale do Rio Doce, selon ce que rapporte le quotidien Valor Economico dans son édition d'hier.

Le quotidien, qui cite des sources non identifiées, précise que China Minmetals offre six milliards $US pour la participation de contrôle dans Noranda que possède le conglomérat canadien Brascan. L'offre de Vale do Rio Doce atteindrait 5,4 milliards $US.

Une porte-parole de Brascan n'a pas voulu commenter ces informations.

Selon Valor Economico, la direction de la société minière Vale do Rio Doce aurait souhaité bonifier son offre, mais elle en aurait été empêchée par le conseil d'administration.

Brascan, qui possède une participation de 42 % dans Noranda, a confirmé en juin qu'il avait reçu des déclarations d'intérêt de la part d'acheteurs potentiels pour Noranda. Noranda possède des mines et des fonderies dans plusieurs pays ainsi qu'une participation de 59 % dans le producteur de nickel Falconbridge.

Quant à China Minmetals, elle possède des participations dans plus d'une dizaine de sociétés en Chine et à Hong Kong. Elle compte en tout près de 50 filiales un peu partout dans le monde et ses revenus en 2003 ont atteint 11,7 milliards $US.