Les centres de rénovation Patrick Morin vendus

La vente de la chaîne québécoise survient alors que les projets de rénovation ont eu la cote chez les consommateurs en raison des restrictions imposées pour contrôler la pandémie de COVID-19, ce qui a profité aux quincailliers.
Photo: Patrick Morin (Youtube) La vente de la chaîne québécoise survient alors que les projets de rénovation ont eu la cote chez les consommateurs en raison des restrictions imposées pour contrôler la pandémie de COVID-19, ce qui a profité aux quincailliers.

Six décennies après avoir vu le jour, la chaîne de rénovation Patrick Morin quitte le giron de sa famille fondatrice en étant vendue au Groupe Turcotte et à l’entreprise ontarienne Home Hardware.

Les deux acquéreurs accueilleront 1700 employés en plus de mettre la main sur les 21 succursales du détaillant québécois fondé en 1960 ainsi que le centre de distribution situé à Québec. En annonçant la transaction, mercredi, par voie de communiqué, Groupe Turcotte et Home Hardware n’ont pas dévoilé les détails financiers.

Groupe Turcotte exploite six quincailleries aux Québec et une autre en Ontario coiffées de l’enseigne Home Hardware depuis 2018. Auparavant, son propriétaire Louis Turcotte était affilié à Rona. « Nous sommes honorés d’accueillir Patrick Morin, a souligné M. Turcotte, dans un communiqué. Nous conserverons le siège social dans la province, en partenariat avec Home Hardware, une entreprise canadienne indépendante. »

La vente de la chaîne québécoise survient alors que les projets de rénovation ont eu la cote chez les consommateurs en raison des restrictions imposées pour contrôler la pandémie de COVID-19, ce qui a profité aux quincailliers.

À l’Association québécoise de la quincaillerie et des matériaux de construction (AQMAT), le président et chef de la direction Richard Darveau a qualifié la transaction de « bombe » lorsqu’il a appris le nom des acquéreurs. « Home Hardware n’est pas une entreprise investie dans l’exploitation des commerces, a-t-il expliqué. Ils approvisionnent un réseau de 1050 commerces en matériaux, mais le groupe n’est pas dans l’exploitation, à une exception. »

M. Darveau croit cependant que M. Turcotte et son groupe seront en mesure d’exploiter avec succès les activités de Patrick Morin, même s’il s’agit de plus grandes surfaces. « Il sait que l’année a été exceptionnelle, a dit le président de l’AQMAT. Ce n’était pas seulement Patrick Morin, mais tout le marché. Il ne se fera pas leurrer par une compagnie particulièrement bien maquillée depuis un an. »

M. Darveau a ajouté ne pas avoir été étonné de voir la chaîne québécoise être vendue, puisque les membres de la famille avaient pris, à son avis, une « certaine distance » de la direction. Le directeur général du détaillant est actuellement Michel St-Jean.

À voir en vidéo