326 millions au deuxième trimestre - Le CN dégage des profits records

Le CN a vu ses profits bondir de 34 % au deuxième trimestre pour atteindre le niveau record de 326 millions de dollars, grâce à l'augmentation du transport de céréales ainsi qu'à des gains de parts de marché.

L'annonce de ces résultats a suscité l'enthousiasme des investisseurs boursiers, qui ont fait monter le cours de l'action de près de 5 % à la Bourse de Toronto hier. Le titre du CN a clôturé à 58,70 $, en hausse de 2,70 $.

«Nous avons établi des records dans presque toutes les catégories. Cela dépasse mes propres attentes», a déclaré le chef de la direction du CN, Hunter Harrison, lors d'une conférence téléphonique.

Le bénéfice net de 1,14 $ par action pour le deuxième trimestre qui a pris fin le 30 juin marque une amélioration sensible par rapport aux profits de 244 millions, ou 85 ¢ par action, de la période correspondante de l'année dernière.

Les analystes prévoyaient une performance de 98 ¢ par action.

Les revenus ont atteint 1,67 milliard, en hausse par rapport au 1,46 milliard du deuxième trimestre 2003. Le CN a enregistré une hausse de 10 % des volumes de marchandises, tout en limitant les coûts additionnels résultant de cette activité accrue.

«Nous avons donc pu répercuter les gains réalisés au chapitre des produits d'exploitation directement sur notre résultat net», a déclaré M. Harrison.

Le CN a bénéficié de fortes hausses de ses revenus dans les secteurs des métaux et minéraux (40 %), des produits céréaliers et engrais (35 %), des produits forestiers (9 %), des produits pétroliers et chimiques (9 %) ainsi que du charbon (6 %).

Le ratio d'exploitation, fréquemment utilisé dans l'industrie du transport ferroviaire pour mesurer l'efficacité et la rentabilité, s'est établi à 65,5 %, soit une amélioration de 4,6 points par rapport au deuxième trimestre de l'année dernière. Cette donnée signifie que pour chaque dollar de revenus, le CN a dû débourser 65,5 ¢ en coûts d'exploitation.

Deux acquisitions

Le transporteur a également dégagé des flux de trésorerie disponibles de 587 millions au cours des six premiers mois de l'exercice. Selon le directeur financier Claude Mongeau, le CN a pu utiliser ces sommes pour financer en partie deux récentes acquisitions, soit le transporteur de marchandises BC Rail ainsi que Great Lakes Transportation, aux États-Unis.

Le CN n'a eu qu'à aller chercher 800 millions $US en financement pour ces deux acquisitions dont le coût total a varié entre 1,5 et 1,6 milliard.

M. Mongeau a dit s'attendre à ce que ces deux entreprises contribuent environ 250 millions au total en bénéfices d'exploitation au cours de l'exercice 2005.

D'autre part, M. Harrison a souligné que le CN devait négocier de nouveaux contrats de travail avec quatre syndicats différents, mais il s'est dit confiant d'y parvenir sans conflit de travail. Les résultats du transporteur au premier trimestre ont été affectés par une grève d'un mois de la part de 5000 employés représentés par le syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile.