Nissan 350Z Roadster: confort, luxe et performance

Très stable à haute vitesse, la Nissan 350Z Roadster procure une douceur de roulement appréciable. — Source: Nissan
Photo: Très stable à haute vitesse, la Nissan 350Z Roadster procure une douceur de roulement appréciable. — Source: Nissan

À défaut de ressusciter un concept, comme l'a fait Mazda avec la Miata, Nissan a ressuscité un modèle mythique, ce qui n'est pas moins méritoire.

Inspirée de la 240 Z des années 1970, la 350 Z est d'abord apparue sous la forme d'un coupé, l'année dernière. Le cabriolet est venu s'ajouter, complétant ainsi le trio de roadsters japonais offert sur le marché canadien (avec la Miata et la Honda S2000).

Look d'enfer

La Z, c'est avant tout un look d'enfer. En matière de style, elle plane au-dessus de ses deux compatriotes. La capote ne lui sied pas très bien, mais une fois abaissée, elle est aussi belle que le coupé, ce qui est tout dire.

On ne monte pas dans un roadster, on y descend. La 350 Z Roadster ne fait pas exception, mais il est néanmoins aisé d'y prendre place à cause de la grande ouverture des portières. C'est aussi la plus spacieuse des trois japonaises.

Au premier coup d'oeil, c'est plutôt réussi à l'intérieur, mais dès qu'on y regarde de plus près, on en est quitte pour une déception: comme c'est la tendance chez Nissan depuis quelques années, la finition laisse grandement à désirer. Les constructeurs japonais ne nous ont pas habitués aux craquements et à l'abondance de plastique bon marché, encore moins dans une voiture de ce prix.

Cela est d'autant plus regrettable que le tableau de bord a fière allure, avec son compte-tours placé en plein centre, comme il se doit dans une sportive. De plus, les baquets de la Z sont sans conteste les plus confortables parmi les trois roadsters mis à l'essai dans le cahier Auto ce mois-ci. Généreusement rembourrés, ils procurent aussi un bon support latéral. Cette convivialité se reflète même dans les commandes, bien situées et faciles à manipuler. Autre détail appréciable, le tableau de bord se déplace avec le volant réglable. Bien pensé.

Superbe V6

La 350 Z est la plus lourde de nos trois «protagonistes du mois». Cela ne l'affecte pas au chapitre des performances, car elle dispose de la motorisation la plus puissante. Mais son comportement s'en ressent, à commencer par la sensation de roulis, imperceptible à bord d'une Miata ou d'une Boxster. Celles-ci sont également plus maniables, en raison de leur petit gabarit. Mais n'allez surtout pas croire que la Z est déclassée: elle tient la route comme une vraie sportive. Ses pneus de 18 pouces lui confèrent notamment une excellente motricité. Très stable à haute vitesse, elle procure aussi une douceur de roulement appréciable.

Mais le principal attrait de la 350 Z se trouve sous le capot. Utilisé à toutes les sauces chez Nissan, le V6 de 3,5 litres doit être considéré comme un des meilleurs moteurs de l'industrie automobile à l'heure actuelle. En configuration sportive, il livre la marchandise à tous les chapitres: il a du couple, de la puissance et du caractère. Peu importe le régime, il répond immédiatement et sa souplesse ne fait que rehausser l'agrément de conduite. Mais pourquoi, diable, l'a-t-on accouplé à une boîte manuelle aussi atroce? Rétive et imprécise, elle occasionne constamment des surrégimes en conduite sportive.

Conclusion

Contrairement aux deux autres roadsters nippons et à la Boxster, la 350 Z est une GT au sens propre. GT comme dans Grand Tourisme, ce qui veut dire un amalgame de confort, de luxe et de performances. Mais une GT assemblée avec des matériaux dignes d'une sous-compacte à l'intérieur... Souhaitons que Nissan corrige le tir au plus vite parce que c'est en plein le genre de chose qui peut nuire à la réputation d'une marque. Une boîte manuelle ratée, passe encore, surtout si cela ne concerne qu'un seul modèle; mais une finition bon marché, ça, c'est plus grave.

FICHE TECHNIQUE NISSAN 350Z ROADSTER
- Moteur: V6 3,5 litres à double arbre à cames en tête
- Puissance: 287 ch
- 0 à 100 km/h: 5,9 secondes
- Vitesse maximale: 250 km/h
- Consommation: 10,1 L / 100 km
- Prix: 52 900 $

(Source: L'Annuel de l'automobile 2004)