Pas d'inquiétude chez Tembec malgré une perte de 12,5 millions

Le troisième trimestre de Tembec s'est soldé par une perte, en raison de l'impact des droits tarifaires imposés par les États-Unis sur le bois d'oeuvre canadien ainsi que de la conversion de la dette libellée en dollars américains.

La direction de Tembec a fait part hier d'une perte nette de 12,5 millions, ou 15 ¢ par action, pour le trimestre qui a pris fin le 26 juin, comparativement à un bénéfice net de 70,5 millions, ou 82 ¢ par action, lors de la période correspondante de l'année dernière.

Au deuxième trimestre, Tembec avait subi une perte de 93,1 millions, ou 1,09 $ par action.

La société montréalaise a connu une forte croissance de ses revenus, qui sont passés de 808,9 millions au troisième trimestre de l'année dernière à 1,03 milliard cette année.

Les résultats du trimestre qui a pris fin le 26 juin tiennent compte d'une perte après impôts de 32,3 millions (38 ¢ par action) liée à la conversion de la dette libellée en dollars américains, ainsi que de 34,3 millions versés en droits compensateurs et antidumping pour les exportations de bois aux États-Unis.

Depuis mai 2002, les droits versés par Tembec en raison du conflit canado-américain sur le bois d'oeuvre totalisent 184,7 millions.

Dans un communiqué, la direction de Tembec s'est dite «bien placée pour produire des bénéfices appréciables au fur et à mesure du raffermissement des prix».

«Nous prévoyons l'accalmie saisonnière habituelle sur les marchés des pâtes, mais décelons des signes qui montrent que ces marchés reprendront de la solidité plus tard dans l'année et poursuivront sur cette lancée en 2005. Les marges réalisées sur les papiers devraient s'améliorer, aidées dans une large mesure par une majoration du prix des papiers couchés de 60 $US par tonne américaine», a ajouté la direction.

Frédéric Beausoleil, analyste de l'industrie forestière pour le compte de la Financière Banque Nationale, a dit que les résultats de Tembec sont solides lorsqu'on exclut les éléments non récurrents. Ainsi, hors éléments exceptionnels, l'entreprise a réalisé un bénéfice par action de 28 ¢, comparativement à une perte de 67 ¢ lors de la période correspondante de l'année dernière.

«Ce fut un très bon trimestre pour cette entreprise, a dit M. Beausoleil. Je crois qu'ils peuvent faire mieux encore et je prédis qu'ils vont présenter des résultats supérieurs l'année prochaine. Mais il s'agit certainement d'un pas dans la bonne direction.»

L'action de Tembec à la Bourse de Toronto a clôturé en hausse de 7 ¢ hier, à 10,90 $.