cache information close 

Une première femme à la tête du Fonds de solidarité FTQ

Janie C. Béïque, actuelle première vice-présidente aux investissements du Fonds, en deviendra la présidente et cheffe de la direction.
Photo: Fonds de solidarité FTQ Janie C. Béïque, actuelle première vice-présidente aux investissements du Fonds, en deviendra la présidente et cheffe de la direction.

Gaétan Morin se retirera le 31 mars après sept ans au poste de président et chef de la direction du Fonds de solidarité FTQ. Janie C. Béïque prendra le relais, devenant la première femme à occuper cette fonction au sein de l’établissement.

Janie C. Béïque, actuelle première vice-présidente aux investissements du Fonds, deviendra présidente et cheffe de la direction du Fonds. Son mandat est de cinq ans, renouvelable, comme c’est stipulé dans la Loi constituant le Fonds. « Janie est pour nous un choix naturel et stratégique. C’est une gestionnaire accomplie, qui a occupé des postes importants au fil de sa carrière de plus de 20 ans au Fonds, dont celui de leader de l’ensemble du groupe des investissements en tant que première vice-présidente depuis 2018 », a déclaré Claude Séguin, président du conseil d’administration.

Mme Béïque a fait ressortir que « les enjeux auxquels nos sociétés font face sont importants et ont été accentués par la pandémie. Les impacts sur les humains et sur les entreprises de l’arrivée constante de nouvelles technologies, de la concurrence mondiale et des enjeux environnementaux, nécessitent que nous fassions une transition technologique et environnementale, de façon juste — en plaçant l’être humain au cœur de nos décisions. »

« En 2014, lors de la nomination de Gaétan, nous avions souligné son parcours de gestionnaire rassembleur et intègre, sa grande connaissance du métier d’investisseur et sa passion pour le développement économique du Québec. C’est ce que Gaétan a incarné tout au long de son mandat qui est couronné de succès et d’accomplissements pour le Fonds », a souligné Claude Séguin.

« J’annonce mon départ avec sérénité, a déclaré Gaétan Morin. Au cours des dernières années, le Fonds a accéléré son développement et s’est bien positionné pour accompagner le Québec dans son développement futur. De telles performances ne sont jamais l’affaire d’une seule personne. »

Au cours du mandat de Gaétan Morin, l’actif net du Fonds est passé de 10 milliards à près de 16 milliards, le nombre d’actionnaires de près de 615 000 à plus de 700 000, et la cadence annuelle d’investissement à impacts québécois a doublé pour atteindre 1,2 milliard. Au chapitre du rendement aux actionnaires, en 2020, année plutôt particulière, le fonds fiscalisé a publié des résultats du premier semestre clos le 30 novembre faisant ressortir un rendement de 11 %, pour un rendement de 6,3 % sur 12 mois.

Selon les données de l’établissement, les rendements composés annuels, sans tenir compte des crédits d’impôt de 30 % à l’achat, se situent à 7,7 % sur trois ans, à 7,9 % pour cinq ans et à 7 % pour 10 ans.

À voir en vidéo