Alimentation Couche-Tard a amorcé des discussions «exploratoires» avec Carrefour

Couche-Tard exploite des dépanneurs principalement sous la marque Circle K au Canada, aux États-Unis et en Europe.
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Couche-Tard exploite des dépanneurs principalement sous la marque Circle K au Canada, aux États-Unis et en Europe.

Le géant québécois des dépanneurs Alimentation Couche-Tard confirme son intérêt d’acquérir la chaîne d’épiceries française Carrefour SA.

Dans un bref communiqué publié mardi soir, Couche-Tard affirme avoir amorcé des « discussions exploratoires » avec la société française « en vue d’un potentiel rapprochement amical entre les deux entreprises ».

L’entreprise québécoise précise que rien ne garantit pour l’instant que ces pourparlers mèneront à un accord.

Dans une très courte déclaration, Carrefour a indiqué avoir été approché « dans une démarche amicale, par le groupe Alimentation Couche­-Tard pour un projet de rapprochement ».

« Les discussions sont très préliminaires », a ajouté l’entreprise.

Carrefour, qui a été fondé il y a plus de 60 ans, exploite près de 13 000 hypermarchés, supermarchés et dépanneurs en France, en Espagne, en Italie, en Belgique, en Pologne, en Roumanie, au Brésil, en Argentine et à Taïwan.

La société a réduit son dividende de moitié l’année dernière alors que la pandémie de COVID-19 commençait à se propager.

Couche-Tard exploite des dépanneurs principalement sous la marque Circle K au Canada, aux États-Unis et en Europe. L’entreprise a récemment pris des mesures pour s’étendre en Asie.

À voir en vidéo