La baisse du nombre de personnes à la recherche d’un emploi fait diminuer le chômage au Québec

Photo: Jacques Nadeau Archives Le Devoir

Le nombre de personnes à la recherche d’un travail a baissé au Québec en décembre, faisant diminuer le taux de chômage de 0,5 point, à 6,7 % — le plus bas parmi toutes les provinces —, révèlent les dernières données de Statistique Canada.

Au Québec, l’emploi a progressé dans les services professionnels, scientifiques et techniques. Mais il a reculé dans les autres secteurs, y compris dans les soins de santé, souligne l’Enquête sur la population active de l’organisme fédéral.

À l’échelle du Canada, l’économie a perdu 63 000 emplois en décembre, une première baisse depuis avril, dans un contexte de resserrement des restrictions de santé publique pour ralentir la résurgence de la COVID-19. Le taux de chômage canadien a donc légèrement augmenté (+0,1 point) pour atteindre 8,6 %.

Le résultat a mis fin à une série de gains d’emplois mensuels qui a commencé en mai, alors que les restrictions mises en place pour ralentir la propagation de la pandémie avaient commencé à s’atténuer.

L’emploi à temps plein en décembre a augmenté de 36 500, mais il y a eu une perte de 99 000 emplois à temps partiel. Statistique Canada a également noté que le nombre total d’heures travaillées avait diminué pour la première fois depuis avril, avec un recul de 0,3 % en décembre.

Selon la société de données financières Refinitiv, les économistes s’attendaient en moyenne à une perte de 27 500 emplois pour décembre. Ils prévoyaient aussi un taux de chômage de 8,6 %.

À voir en vidéo