WestJet se prépare à la reprise des activités du Boeing 737 Max

Des Boeing 737 Max aux installations aéroportuaires de Calgary, en Alberta
Jeff McIntosh La Presse canadienne Des Boeing 737 Max aux installations aéroportuaires de Calgary, en Alberta

Le transporteur aérien WestJet a annoncé son intention de reprendre les vols de sa flotte d’avions Boeing 737 Max plus tard ce mois-ci, une fois qu’il aura obtenu l’approbation de Transports Canada.

L’agence gouvernementale a indiqué à la fin de l’année dernière que des experts en sécurité avaient validé les changements de conception de l’avion et énoncé les exigences pour les transporteurs canadiens afin de se rapprocher de la reprise des vols.

Le 737 Max est immobilisé depuis près de deux ans, dans la foulée de problèmes techniques qui ont entraîné des écrasements mortels en Indonésie et en Éthiopie. La Federal Aviation Administration des États-Unis a autorisé le Max à reprendre son envol, à condition que les transporteurs mettent en œuvre certains correctifs de conception et fournissent une formation spécialisée aux pilotes.

WestJet a annoncé qu’en attendant l’approbation pour les vols commerciaux par les autorités canadiennes, son premier vol était prévu pour le 21 janvier. Le transporteur a l’intention de procéder à trois vols aller-retour par semaine entre Calgary et Toronto pendant quatre semaines, tandis qu’il évalue d’autres itinéraires et des vols supplémentaires.

« Nous poursuivons notre collaboration avec Transports Canada relativement aux nouvelles exigences au Canada, et notre premier appareil Max sera prêt à reprendre le service en toute sécurité à compter du 21 janvier », a affirmé le président-directeur général de WestJet, Ed Sims, dans un communiqué.

« Même si nous ne connaissons pas le moment exact où Transports Canada ouvrira l’espace aérien canadien aux aéronefs 737 Max, nous faisons preuve de transparence en communiquant notre intention de voler une fois cette confirmation reçue. »

À voir en vidéo