Un Boeing 737 MAX d’Air Canada dérouté en raison d’un problème de réacteur

Le 737 Max de Boeing a été cloué au sol partout dans le monde après deux écrasements mortels, l’un ayant tué 18 Canadiens en Éthiopie.
Photo: Darryl Dyck La Presse canadienne Le 737 Max de Boeing a été cloué au sol partout dans le monde après deux écrasements mortels, l’un ayant tué 18 Canadiens en Éthiopie.

Un Boeing 737 MAX d’Air Canada qui faisait la liaison entre l’Arizona et Montréal a été dérouté en raison d’un problème de réacteur.

Dans un courriel transmis vendredi à La Presse canadienne, le transporteur aérien a confirmé que la situation s’est produite mardi.

Peu de temps après le décollage de l’appareil à l’aéroport de Marana en Arizona, « les pilotes ont reçu une indication moteur et, selon la procédure d’exploitation normalisée en pareille situation, ils ont pris la décision d’arrêter un réacteur », a indiqué Air Canada.

L’entreprise a toutefois précisé que « les avions modernes sont conçus pour fonctionner avec un seul moteur », ce qui a permis à l’équipage de faire atterrir l’appareil « normalement ».

L’appareil a été dérouté vers l’aéroport de Tucson, qui est situé à environ 30 kilomètres de Marana. Il s’y trouvait toujours vendredi.

L’incident est survenu dans le cadre d’un « vol de positionnement non commercial », selon Air Canada.

Le 737 Max de Boeing a été cloué au sol partout dans le monde après deux écrasements mortels, l’un ayant tué 18 Canadiens en Éthiopie.

L’appareil s’approche cependant d’un éventuel redécollage au Canada. Il y a une semaine, le gouvernement fédéral a donné son feu vert à des modifications proposées, dont la possibilité pour les pilotes de désactiver un système d’avertissement défectueux.

À voir en vidéo