Les ventes au détail poursuivent leur croissance

La vente d’articles de sport est en hausse de près de 12%.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir La vente d’articles de sport est en hausse de près de 12%.

Les ventes des détaillants ont avancé de 0,4 % en octobre, pour se chiffrer à 54,6 milliards, enregistrant une sixième hausse mensuelle consécutive depuis le déclin record d’avril, au début de la pandémie de COVID-19, a indiqué vendredi Statistique Canada.

Selon l’agence fédérale, cette progression était surtout attribuable aux ventes chez les concessionnaires d’automobiles et de leurs pièces. Cependant, Statistique Canada a aussi souligné que les ventes de voitures particulières neuves avaient fléchi de 23,2 % par rapport à l’an dernier, et que les ventes dans les stations-service avaient diminué de 2,7 % — leur premier déclin en six mois.

Les ventes au détail de base, qui excluent les stations-service et les pièces de véhicules automobiles, ont avancé de 0,3 % en octobre, soutenues par un gain de près de 12 % des ventes d’articles de sport, d’articles de passe-temps, d’articles de musique et de livres.

Les ventes du commerce électronique ont augmenté de plus des deux tiers en octobre par rapport à la même période l’an dernier, et elles représentent maintenant plus de 5 % de l’ensemble du commerce de détail.

Statistique Canada a toutefois aussi observé que les ventes au détail avaient diminué en Ontario pour la première fois depuis avril, alors que survenaient des hausses records du nombre de contamination à la COVID-19 et que les restrictions de la Santé publique se resserraient.

« La publication d’aujourd’hui a surpris, affichant une croissance positive en octobre ainsi qu’une révision à la hausse d’une performance déjà forte en septembre », a observé Ksenia Bushmeneva, économiste du service d’études économiques de la Banque TD. « Cela dit, c’était probablement la dernière bonne nouvelle avant un bon moment. Les cas de COVID-19 restant élevés ou en augmentation dans une grande partie du pays et les restrictions s’intensifiant, les choses vont probablement empirer avant de s’améliorer. »

À voir en vidéo