Voyages annulés: demande d’action collective contre l’OPC

À la fin du mois d’octobre, le gestionnaire des réclamations, PricewaterhouseCoopers, avait reçu près de 36 000 demandes.
Photo: Rick Bowmer Associated Press À la fin du mois d’octobre, le gestionnaire des réclamations, PricewaterhouseCoopers, avait reçu près de 36 000 demandes.

L’Office de protection du consommateur (OPC), qui administre le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage (FICAV), est visé par une demande d’action collective déposée par un Québécois n’ayant été que partiellement remboursé pour son forfait après l’annulation de son vol vers une destination soleil pour cause de pandémie.

Selon la demande d’autorisation, faite auprès de la Cour supérieure du Québec il y a deux semaines au nom de Pierre Lamoureux, ce dernier a reçu environ la moitié des 3000 $ déboursés grâce à une assurance annulation, mais il attend toujours l’autre moitié, même après avoir rempli le formulaire de réclamation de l’OPC au mois de mai.

Le client demande le remboursement complet de ce que lui a coûté le forfait voyage à destination de Punta Cana de même qu’un montant de 250 $ pour les inconvénients et le stress liés aux démarches de remboursement. Un « grand nombre de personnes » se trouvent dans la même situation, selon le document.

Contacté par courriel, l’OPC n’a pas souhaité faire de commentaires.

Le FICAV contenait environ 142 millions au 31 mars 2019, indique l’OPC sur son site Internet, et ne peut verser plus de 60 % de ce qu’il contient à un même événement. À la fin du mois d’octobre, le gestionnaire des réclamations, PricewaterhouseCoopers, avait reçu près de 36 000 demandes.

36 000
C’est le nombre de demandes reçues par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage à la fin du mois d’octobre.

« L’OPC et le gouvernement du Québec suivent l’évolution de cette situation jamais vue afin d’établir si les sommes seront suffisantes pour indemniser tous les demandeurs admissibles. Différentes options sont en cours d’analyse », précise le site Internet de l’organisme, qui relève du ministre de la Justice.

La question des remboursements de billets d’avion est une question délicate qui a également des répercussions politiques. Le gouvernement fédéral a récemment indiqué que toute discussion d’aide financière avec l’industrie du transport aérien devrait forcément inclure un remboursement aux voyageurs dont les plans ont été annulés.

 

À voir en vidéo