Conjuchem dégringole

L'action de Conjuchem a perdu 53 % de sa valeur hier, après que la société biopharmaceutique eut fait savoir la veille que des patients ayant pris part à une étude clinique de phase 2 pour le traitement du diabète ont souffert de «nausées» ou de «vomissements légers et modérés».

L'action de Conjuchem à la Bourse de Toronto a clôturé à 4,80 $, en baisse de 5,45 $, après avoir glissé en cours de séance jusqu'à 4,51 $. Plus de 15 millions d'unités ont été transigées, alors que le volume quotidien moyen pour ce titre est de 317 000.

Dans un communiqué transmis mercredi après la clôture des marchés boursiers, Conjuchem a dévoilé les résultats de son étude de phase 2 entreprise en octobre dernier pour son principal produit, qui doit servir au traitement du diabète de type 2.

Selon Conjuchem, le médicament permet d'améliorer «significativement» le niveau de glucose chez les patients. Ainsi, les patients qui ont eu droit au traitement ont présenté un niveau de glucose 30 % plus bas que pour le groupe sans traitement. Les nausées et vomissements ont toutefois empêché Conjuchem d'administrer la dose souhaitée.

L'action de Conjuchem se transigeait à plus de 12 $ au début du mois de juillet mais elle est depuis en baisse constante.