WSP mise sur l’environnnement

L’achat de Golder par la firme de génie conseil WSP, qui portait auparavant le nom Genivar, donnera naissance à un acteur dont les revenus totaux se situeraient entre 8 et 9 milliards.
Photo: Olivier Zuida Le Devoir L’achat de Golder par la firme de génie conseil WSP, qui portait auparavant le nom Genivar, donnera naissance à un acteur dont les revenus totaux se situeraient entre 8 et 9 milliards.

La multinationale montréalaise WSP se hissera au sommet de l’industrie du service-conseil en environnement grâce à l’acquisition du cabinet ontarien Golder pour environ 1,5 milliard, a-t-elle annoncé jeudi en faisant valoir que la relance post-COVID dans une perspective d’économie sobre en carbone est l’occasion parfaite pour unir les deux entreprises.

L’achat de Golder par la firme de génie-conseil, qui portait auparavant le nom de Genivar, donnera naissance à un acteur de taille dont les revenus totaux se situeraient entre 8 et 9 milliards et dont 25 % proviendraient du secteur environnemental.

« Le résultat de cette transaction, c’est qu’on va créer la plus importante société mondiale de services-conseils en environnement, ce qui n’est pas peu dire », a affirmé dans un entretien téléphonique le président et chef de la direction de WSP, Alexandre L’Heureux. « Sur notre contingent de 54 000 employés, on va en avoir 14 000 qui seront affectés à la transition verte à travers le monde. On va jouir d’une position privilégiée pour tirer profit des tendances ESG en forte croissance [environnement, social, gouvernance]. »

Cela, a ajouté M. L’Heureux, stimulera la demande de services environnementaux, mais également le développement d’infrastructures durables. « C’est ce que je trouve le plus intéressant. Non seulement WSP est une des plus grandes firmes d’ingénieurs au monde, mais maintenant, en plus d’être un chef de file mondial en services-conseils environnementaux, on peut aspirer à aider nos clients, les gouvernements à travers le monde, au développement d’infrastructures durables avec le futur en tête. C’est une position incroyable pour une firme québécoise. »

25%
C’est la part des revenus que WSP vise à obtenir du secteur environnemental grâce à l’achat de la firme Golder.

Selon le rapport annuel 2019, 54 % des revenus de WSP provenaient de l’infrastructure et des transports, 23 % des bâtiments, 12 % de l’industrie, de l’énergie et des ressources naturelles et 11 % du secteur environnemental. Seulement 15 % de son chiffre d’affaires est lié au marché canadien.

WSP réalisera l’acquisition grâce à 310 millions en placements privés de la part du fonds souverain GIC (Singapour) et de la British Columbia Investment Management Corporation, de même qu’avec un financement bancaire de 1,2 milliard.

Des avantages, dit Golder

À l’heure actuelle, Golder compte 7000 employés dans 155 bureaux répartis dans 30 pays. La compagnie, fondée en 1960, est basée à Mississauga et sa propriété repose très majoritairement entre les mains des employés. « Combiner l’expertise de Golder, leader du secteur, avec l’impressionnante plateforme mondiale de WSP […] apportera des avantages à long terme à nos employés et contribuera à créer plus de valeur pour nos clients », a dit son président et chef de la direction mondiale, Hisham Mahmoud. « Ce point de vue est partagé et confirmé par le soutien massif de nos associés. »

L’annonce de la transaction s’est traduite par une réaction immédiate à la Bourse de Toronto, où l’action de WSP a grimpé de 11 % à 108,04 $. Le titre a plus que doublé depuis le mois de décembre 2015, lorsqu’il se situait autour de 45 $.

La transaction répond à de nombreux objectifs établis par WSP pour l’année 2021, a fait remarquer l’analyste Benoit Poirier, de Valeurs mobilières Desjardins. Non seulement va-t-elle contribuer à relever sa marge bénéficiaire vers le haut d’une fourchette se situant entre 15 et 16 %, mais elle fait passer à 50 % son exposition aux revenus de conseil et augmente à 25 % son chiffre d’affaires du secteur environnemental.

La transaction est soumise aux approbations réglementaires habituelles et devrait être conclue au cours du deuxième trimestre de 2021, selon WSP.