En bref - La CIBC cède ses parts dans Seisint

Londres — Une acquisition de l'éditeur anglo-néerlandais Reed Elsevier va profiter à la Banque CIBC. Celle-ci touchera, a-t-elle indiqué hier, 52 millions de dollars après impôt de la vente de ses parts dans Seisint, une entreprise spécialisée dans les données financières personnelles.

Pour 775 millions $US, Reed Elsevier va acheter Seisint, basé à Boca Raton, en Floride, et ainsi accroître ses activités de gestion du risque. L'entreprise exploite des bases de données pour le recouvrement des dettes, la prévention des fraudes, la vérification d'identité et les enquêtes sur des candidats à l'emploi. Comptant plus de 300 employés aux États-Unis et au Royaume-Uni, Seisint fournit aussi de l'information pour un projet de base de données du gouvernement américain, baptisé Matrix et portant sur le terrorisme et la criminalité, lequel inquiète certains défenseurs des libertés. À Toronto, la CIBC a expliqué détenir une participation dans Seisint depuis 2002, lors du rachat d'un portefeuille d'investissements du groupe de consultants et autres services Accenture, de New York.