Sans surprise, le tourisme s’est effondré à Montréal à l’été 2020

Sans surprise, la pandémie de COVID-19 est à la source de cette saison désastreuse.
Photo: Adil Boukind Archives Le Devoir Sans surprise, la pandémie de COVID-19 est à la source de cette saison désastreuse.

Tourisme Montréal signale que l’été 2020 a fracassé une multitude de records en matière de faible fréquentation touristique dans la métropole.

En plus de 100 ans d’existence, jamais autant de bas historiques n’ont été constatés par l’organisme, qu’il s’agisse des entrées aux frontières du Québec, du trafic passager à l’aéroport de Montréal, du nombre de touristes, de leurs dépenses et des taux d’occupation des hôtels.

Sans surprise, la pandémie de COVID-19 est à la source de cette saison désastreuse. Yves Lalumière, p.-d.g. de Tourisme Montréal, soutient que le secteur touristique mettra plusieurs années à se relancer.

Suivez l'évolution de la COVID-19 au Québec

Consultez notre tableau de bord interactif.

Comparativement à la saison touristique 2019, les entrées au Canada par les frontières du Québec ont dégringolé de 97,8 % et le nombre de passagers embarqués ou débarqués à l’aéroport international Pierre-Elliott-Trudeau a reculé de 94,5 %.

Pour la période d’avril à juin, la moyenne des dépenses touristiques des touristes internationaux s’est effondrée de 95 %, selon Tourisme Montréal. De juin à septembre, le taux d’occupation des hôtels de la région de Montréal ne s’est élevé qu’à 15 % d’après l’Association des hôtels du Grand Montréal.

Tourisme Montréal y voit tout de même une opportunité pour repenser le tourisme de demain qui, croit-il, sera beaucoup plus en harmonie avec les Montréalais.

À voir en vidéo