Y aura-t-il 100 000 voitures électriques sur les routes du Québec d’ici la fin de 2020?

L’objectif des 100 000 véhicules électriques en 2020 — en route vers 300 000 en 2026 et un million en 2030 — fait partie d’un souhait du gouvernement visant à électrifier le transport pour lutter contre les changements climatiques.
Photo: Valérian Mazataud Le Devoir L’objectif des 100 000 véhicules électriques en 2020 — en route vers 300 000 en 2026 et un million en 2030 — fait partie d’un souhait du gouvernement visant à électrifier le transport pour lutter contre les changements climatiques.

Y aura-t-il 100 000 voitures électriques sur les routes du Québec d’ici la fin 2020, comme le souhaite le gouvernement depuis quelques années ? Devant une progression plus lente du nombre de voitures au deuxième trimestre, l’Association des véhicules électriques du Québec (AVEQ) commence à s’interroger.

Le Québec comptait 76 503 véhicules électriques (VE) au 30 juin, a indiqué l’AVEQ dans un rapport publié la semaine dernière. Pour atteindre le seuil des 100 000, il faudrait, selon lui, « une augmentation d’environ 23 500 véhicules électriques pour les 6 prochains mois, soit la même quantité de véhicules qui se sont ajoutés durant les 12 derniers mois ».

« Avec ce trimestre, le nombre total de véhicules électriques enregistrés au Québec a progressé de 10,3 %, ce qui correspond à un ajout net de 7171 VE en trois mois, contre 8653 en 2019. Il s’agit d’une amélioration du rythme de croissance par rapport aux deux trimestres précédents, mais cela correspond à la moitié du rythme de l’an dernier », a indiqué l’AVEQ. Selon des données encore plus récentes, au 31 juillet, le Québec comptait 79 210 véhicules électriques.

Selon les statistiques officielles, le parc québécois comptait, en 2018, environ 2,8 millions d’automobiles et 1,9 million de camions légers. De manière générale au Canada, les ventes de voitures toutes catégories confondues ont chuté de 45 % au cours du trimestre, selon les informations publiées en juillet par les médias spécialisés.

« Le rythme de croissance du second trimestre nous permet de commencer à douter de l’atteinte de l’objectif de 100 000 VE pour la fin de 2020, même si on pourrait évidemment encore y arriver », a estimé l’AVEQ dans son rapport. « Il faudra décidément que l’offre soit au rendez-vous durant les mois à venir, et que les nouveaux modèles attendus sur les marchés soient rapidement disponibles en nombre suffisant. »

Un souhait du gouvernement

L’objectif des 100 000 véhicules électriques en 2020 — en route vers 300 000 en 2026 et un million en 2030 — fait partie d’un souhait du gouvernement visant à électrifier le transport pour lutter contre les changements climatiques. Hydro-Québec, de son côté, a déployé son réseau de 2200 bornes standard, auxquelles s’ajoutent 300 bornes à recharge rapide, ce nombre étant appelé à grimper à 1600 dans le cadre d’un plan de dix ans entamé en 2019.

Les adeptes de véhicules électriques affirment parfois que la progression du nombre de voitures sur les routes du Québec aurait pu être plus forte ces dernières années si les acheteurs ne s’étaient pas butés à des listes d’attente, par exemple. À cela, l’industrie répond qu’elle fait de son mieux et qu’elle doit composer avec des problèmes importants, notamment l’approvisionnement en piles.

Au Canada dans son ensemble, environ 9000 véhicules électriques ont été vendus au deuxième trimestre, a récemment écrit le site Autonomy Canada en utilisant des données de Mobilité électrique Canada. Il s’agit d’une diminution de moitié par rapport à la même période en 2019.

À voir en vidéo