TikTok voit une lueur d’espoir aux États-Unis avec Oracle

Donald Trump ayant exigé par décret une vente des opérations, il reste donc à savoir si un partenariat pourrait satisfaire l’hôte de la Maison-Blanche.
Photo: Manjunath Kiran Agence France-Presse Donald Trump ayant exigé par décret une vente des opérations, il reste donc à savoir si un partenariat pourrait satisfaire l’hôte de la Maison-Blanche.

Le gouvernement américain va étudier cette semaine une proposition transmise par le groupe chinois ByteDance, incluant la société américaine Oracle, pour tenter de résoudre le différend sur la plateforme à succès TikTok dont les activités américaines sont sous la menace d’une fermeture imminente.

« Nous avons reçu une proposition au cours du week-end qui inclut Oracle comme partenaire technologique de confiance, avec de nombreuses recommandations en matière de sécurité nationale », a annoncé lundi sur la chaîne CNBC le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin.

Le ministre de Donald Trump n’a pas précisé sous quelle forme le partenariat pourrait se faire entre le groupe chinois et le californien Oracle, spécialisé dans les logiciels et services à destination des entreprises.

Un accord semble néanmoins se dessiner, puisque Oracle a confirmé de son côté, dans un communiqué, que sa proposition faisait partie de celle « soumise par ByteDance au département du Trésor au cours du week-end ».

Une source proche du dossier a indiqué au Wall Street Journal que l’accord ne sera « probablement pas structuré comme une vente pure et simple » tandis que certains médias, citant des sources chinoises, évoquaient lundi un « partenariat technologique privilégié », et non pas une vente des activités américaines de TikTok.

CNBC a aussi évoqué la possibilité qu’Oracle prenne une participation minoritaire au capital de TikTok.

Donald Trump ayant exigé par décret une vente des opérations, il reste donc à savoir si un partenariat pourrait satisfaire l’hôte de la Maison-Blanche.

Le temps presse puisque la date butoir a été fixée au 20 septembre, soit dimanche, a précisé Steven Mnuchin. Le président américain, qui accuse TikTok d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois, avait, lui, évoqué mardi comme échéance. TikTok conteste la mesure américaine et a porté plainte contre le gouvernement américain.

Sécurité nationale

La proposition d’Oracle sera examinée « cette semaine au comité CFIUS », qui passe en revue les investissements étrangers aux États-Unis, a précisé Steven Mnuchin. « Puis nous ferons une recommandation au président et l’examinerons avec lui », a-t-il ajouté.

Steven Mnuchin s’est refusé à « entrer dans les détails de la négociation », martelant que la condition sine qua non était la préservation de la sécurité nationale.

Le gouvernement Trump va s’assurer « que la technologie sur les téléphones américains est sûre », a-t-il poursuivi, évoquant « une grande confiance en Microsoft et Oracle ».

À voir en vidéo