Le p.-d.g. de Rio Tinto va quitter ses fonctions en raison du saccage d’un lieu sacré

Rio Tinto a procédé à la destruction de deux cavernes qui dateraient de 46 000 ans, dans le secteur de Juukan Gorge dans l’État d’Australie-Occidentale, pour exploiter du minerai de fer.
Photo: Richard Wainwright Associated Press Rio Tinto a procédé à la destruction de deux cavernes qui dateraient de 46 000 ans, dans le secteur de Juukan Gorge dans l’État d’Australie-Occidentale, pour exploiter du minerai de fer.

Le chef de la direction de Rio Tinto, Jean-Sébastien Jacques, va quitter ses fonctions au sein de la multinationale anglo-australienne d’ici mars prochain à la suite du scandale de la destruction d’un lieu sacré aborigène, a annoncé l’entreprise vendredi.

« D’importants actionnaires ont exprimé leurs inquiétudes face à l’imputabilité de la direction dans les manquements identifiés », peut-on lire dans le communiqué publié par Rio Tinto.

Selon un accord survenu entre l’entreprise minière et son p.-d.g., Jean-Sébastien Jacques va quitter son poste dès qu’un remplaçant sera nommé ou au plus tard le 31 mars, précise le communiqué.

D’autres membres de la direction, Chris Salisbury et Simone Niven, vont quitter l’entreprise dès le 31 décembre.

Le mois dernier, Rio Tinto a sanctionné ces trois dirigeants en les privant d’importantes primes salariales. Jean-Sébastien Jacques a perdu 3,5 millions de dollars alors que les deux autres ont été privés d’environ 700 000 $ chacun.

Ces pénalités et les congédiements qui ont suivi sont liés à un scandale survenu en Australie. Rio Tinto a procédé à la destruction d’un lieu aborigène sacré pour exploiter du minerai de fer.

Deux cavernes qui dateraient de 46 000 ans, dans le secteur de Juukan Gorge dans l’État d’Australie-Occidentale, ont été ravagées. L’entreprise avait obtenu la permission légale de procéder, mais a reconnu par la suite qu’un tel projet n’aurait jamais dû aller de l’avant.

La minière a offert des excuses aux communautés propriétaires de ces cavernes sacrées les Peuples Puutu Kunti Kurrama et Pinikura.

À voir en vidéo