Après la photo, Kodak se lance en pharmacie

Le prêt gouvernemental aidera Kodak à reconvertir et étendre ses sites de production à Rochester, dans l’État de New York et à St. Paul, dans le Minnesota.
Photo: Scott Olson/Getty Images/AFP Le prêt gouvernemental aidera Kodak à reconvertir et étendre ses sites de production à Rochester, dans l’État de New York et à St. Paul, dans le Minnesota.

Groupe mythique pour les photographes, Eastman Kodak va se lancer dans la fabrication d’ingrédients pour la pharmacie avec l’aide d’un prêt gouvernemental de 765 millions de dollars censé aider à réduire la dépendance des laboratoires américains aux fournisseurs étrangers.

Kodak doit en effet produire des composants essentiels pour la pharmacie, mais en pénurie régulière aux États-Unis, détaille dans un communiqué mardi l’agence accordant le prêt, la DFC.

C’est la première fois que cette organisation finance un projet dans le cadre d’un partenariat avec le ministère de la Défense visant à lutter contre la pandémie au titre du « Defense Production Act ».

Ce texte permet au gouvernement fédéral de mobiliser le secteur industriel privé pour les besoins de la sécurité du pays.

Infrastructure et expertise

« En tirant parti de notre vaste infrastructure, de notre expertise approfondie dans la fabrication de produits chimiques et de notre héritage d’innovation et de qualité, Kodak jouera un rôle essentiel dans le retour d’une chaîne fiable d’approvisionnement pharmaceutique aux États-Unis », a expliqué le président du conseil d’administration du groupe, Jim Continenza.

« Si nous avons appris quelque chose de la pandémie mondiale, c’est que les Américains sont dangereusement dépendants des chaînes d’approvisionnement étrangères pour leurs médicaments essentiels », a souligné de son côté Peter Navarro, conseiller du président Donald Trump pour le commerce.

Prêt gouvernemental

Ce projet est un nouveau revirement pour le groupe créé en 1888. Faute d’avoir pris à temps le virage de la photographie numérique, le fabricant surtout connu pour ses pellicules avait déposé le bilan début 2012 avant de se recentrer sur les services d’impression et d’emballage et sur certains produits chimiques et films à usage industriel.

Si nous avons appris quelque chose de la pandémie mondiale, c’est que les Américains sont dangereusement dépendants des chaînes d’approvisionnement étrangères pour leurs médicaments essentiels

Le prêt gouvernemental devrait permettre d’accélérer l’arrivée sur le marché des nouveaux produits pharmaceutiques de Kodak en aidant la société à reconvertir et étendre ses sites de production à Rochester, dans l’État de New York et à St. Paul, dans le Minnesota.

Kodak prévoit de « se coordonner de près avec l’administration et les laboratoires pharmaceutiques pour identifier et donner la priorité aux produits les plus essentiels aux Américains et à la sécurité nationale des États-Unis ».

À voir en vidéo