Recul du profit de la Banque Scotia

Le profit de la Scotia pour le trimestre clos le 30 avril a atteint 1$ par action, ce qui se compare à un bénéfice de près de 2,26 milliards.
Photo: Nathan Denette La Presse canadienne Le profit de la Scotia pour le trimestre clos le 30 avril a atteint 1$ par action, ce qui se compare à un bénéfice de près de 2,26 milliards.

La Banque Scotia a affiché un bénéfice du deuxième trimestre de 1,32 milliard, en baisse par rapport à la même période l’an dernier mais meilleur que ce qui était prévu, ses provisions pour mauvaises créances ayant plus que doublé par rapport à l’an dernier.

Avec l’arrivée de la pandémie de COVID-19 dans le paysage économique, les provisions pour pertes sur prêts de la Banque Scotia ont totalisé près de 1,85 milliard pour le trimestre, une somme en hausse par rapport à celle de 873 millions d’il y a un an.

Le profit de la Scotia pour le trimestre clos le 30 avril a atteint 1 $ par action, ce qui se compare à un bénéfice de près de 2,26 milliards, ou 1,73 $ par action, pour le même trimestre l’an dernier.

Sur une base ajustée, la Banque a indiqué avoir gagné 1,04 $ par action au cours du trimestre, comparativement à un bénéfice ajusté de 1,70 $ par action l’an dernier.

Les analystes s’attendaient en moyenne à ce que la Scotia fasse état d’un profit ajusté de 98 ¢ par action, selon les prévisions recueil-lies par la firme de données financières Refinitiv.

Le chef de la direction de la Banque, Brian Porter, a indiqué que les résultats de son institution financière ont été significativement touchés par la pandémie, mais que la Scotia est en bonne position en ce qui concerne ses capitaux et ses liquidités et qu’elle a mis de côté les réserves appropriées pour affronter les éventuelles pertes sur créances.