Bombardier rappelle 11 000 employés

Bombardier a lancé le processus de rappel de ses employés basés au Canada.
Photo: Ryan Remiorz La Presse canadienne Bombardier a lancé le processus de rappel de ses employés basés au Canada.

Au moment où le Québec s’engage dans une réouverture progressive de son économie, Bombardier a lancé le processus de rappel de ses employés basés au Canada mis à pied temporairement. Le manufacturier entend se prévaloir de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC).

Dans son amorce du processus de rappel, Bombardier précise que les activités de fabrication et de service ainsi suspendues reprendront graduellement à compter du 11 mai. Ainsi, « près de 11 000 employés devraient revenir travailler au cours des prochaines semaines dans l’ensemble des divisions Aviation et Transport, ainsi qu’au siège social de Bombardier. Les calendriers de retour au travail varieront d’un site à l’autre et s’appuieront sur de nouvelles procédures pour assurer la santé et la sécurité des employés. », précise le manufacturier québécois. « Tous les employés rappelés dont la présence physique n’est pas nécessaire sur les sites de production ou dans les centres de service de Bombardier seront invités à télétravailler jusqu’à nouvel ordre. »

Bombardier compte donc faire appel au programme de SSUC pour la période du programme couvrant du 12 avril au 6 juin. Pour ce faire, il bénéficie de l’appui des syndicats représentant les employés basés au Canada. L’un d’eux, l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale a précisé que cette entente rétroactive prévoit notamment le versement d’un salaire de 847 $ par semaine moins les déductions applicables et le rétablissement des avantages sociaux et de la cotisation au prorata dans le régime de retraite.

Bombardier avait annoncé le 24 mars la suspension de ses activités non essentielles effectuées dans ses installations canadiennes jusqu’au 26 avril inclusivement. Les activités incluaient les opérations de production aéronautique et ferroviaire de Bombardier au Québec et en Ontario. Les employés touchés ont été mis en congé temporaire sans solde, tout comme les employés du siège social dont les fonctions sont moins cruciales à court terme, indiquait le communiqué.

Bombardier compte à l’échelle mondiale plus de 60 000 employés répartis entre les secteurs Transport trains et avions d’affaires.

À voir en vidéo