Air Canada fait appel à la subvention salariale

La subvention salariale, a dit Air Canada, permettra à «beaucoup d’employés» mis en disponibilité de toucher «un montant supérieur à la prestation d’assurance-emploi».
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir La subvention salariale, a dit Air Canada, permettra à «beaucoup d’employés» mis en disponibilité de toucher «un montant supérieur à la prestation d’assurance-emploi».

Touchée au cœur comme tant d’autres compagnies du secteur aérien, Air Canada a annoncé mercredi qu’elle a fait une demande au programme de subvention salariale d’urgence, mis sur pied par Ottawa pour soutenir les entreprises dont les revenus ont chuté de plus de 30 %, afin de ramener au registre de paie les milliers d’employés mis à pied temporairement.

Air Canada, qui compte environ 36 000 employés, a aussi précisé que l’objectif du contrôle des coûts et du report de dépenses en capital pour cette année est désormais de 750 millions, un bond de 50 % par rapport à ce que la compagnie prévoyait auparavant. L’action du transporteur a grimpé de 13 % à 18,74 $

« Bien que notre capacité de sièges offerts et notre exploitation aérienne aient diminué de plus de 90 % du jour au lendemain, nous essayons de garder le maximum d’employés durant cette crise, et cette mesure nous est d’un grand secours », a indiqué Air Canada en faisant référence à la subvention salariale, un programme auquel Ottawa continuait mercredi d’apporter des ajustements pour en élargir l’accès aux sociétés. À la fin du mois de mars, le transporteur s’était résigné à mettre à pied 16 500 employés.

La subvention salariale, a dit Air Canada, permettra à « beaucoup d’employés » mis en disponibilité de toucher « un montant supérieur à la prestation d’assurance-emploi, en plus de conserver la protection d’assurance maladie complémentaire ainsi que d’autres avantages sociaux, et un lien plus étroit avec notre société pendant la durée du programme ». La direction a indiqué qu’« une fois la crise passée et la demande en croissance, nous comptons ramener en service actif le plus grand nombre d’employés possible à mesure que nous reprendrons une exploitation normale ».

La capacité d’Air Canada a été diminuée de 85 à 90 %, a précisé la compagnie. Le recours à la subvention salariale, un programme que le gouvernement fédéral a d’abord chiffré à 71 milliards lorsqu’il l’a présenté, a reçu l’appui de l’ensemble des syndicats de la compagnie, des pilotes aux agents de bord en passant par le service à la clientèle et les machinistes.

Une fois la crise passée et la demande en croissance, nous comptons ramener en service actif le plus grand nombre d’employés possible à mesure que nous reprenons une exploitation normale

Accès élargi

Devant de nombreux avis selon lesquels le programme de subvention salariale excluait malheureusement d’emblée des milliers d’entreprises qui ont subi une baisse de revenus moins importante que celle requise pour y avoir accès, Ottawa a annoncé mercredi que le seuil est maintenant de 15 % pour le mois de mars par rapport à l’an dernier. Il demeure à 30 % pour avril et mai. En ce qui concerne le mois utilisé comme période de référence, Ottawa a aussi permis que ce soit les mois de janvier et février 2020.

Plusieurs regroupements ont salué l’annonce, le Conseil du patronat du Québec, pour ne nommer que celui-là, estimant qu’Ottawa a fait preuve d’une « grande écoute » à l’égard du milieu des affaires. Les Manufacturiers et Exportateurs ont précisé de leur côté que les partis politiques doivent maintenant pousser à la roue pour adopter une loi en toute vitesse.

Le Syndicat canadien des machinistes a précisé de son côté qu’il parle du programme de subvention salariale avec « les principaux transporteurs aériens », se limitant toutefois à ne nommer qu’Air Canada dans son communiqué. WestJet, qui a également mis à pied des milliers d’employés dans les dernières semaines, n’a pas encore pris de décision, a indiqué une porte-parole au Calgary Herald mercredi.

Flair Airlines, un petit transporteur de vols au rabais basé à Edmonton, a lui aussi signalé son intention de recourir à la subvention salariale.