Déclaration de revenus: Québec repousse la date limite au 1er juin

La date limite pour produire sa déclaration de revenus à Québec est repoussée au 1er juin.
Photo: Getty Images La date limite pour produire sa déclaration de revenus à Québec est repoussée au 1er juin.

Le gouvernement Legault accorde un répit fiscal aux contribuables et aux entreprises, pour relancer l’économie, mais déplore le refus du fédéral d’investir conjointement dans un programme d’infrastructures.

Les contribuables pourront payer leurs impôts au plus tard le 31 juillet plutôt que le 30 avril, sans frais ni intérêts, a annoncé le ministre des Finances, Eric Girard, mardi. La date limite pour transmettre sa déclaration de revenus est reportée au 1er juin.

Toujours sur le front économique, le premier ministre François Legault souhaite la mise sur pied rapide d’un programme d’infrastructures Québec-Ottawa, là encore pour stimuler l’activité économique affectée par le coronavirus.

Il plaide qu’il faut « accélérer » les travaux dans les grands chantiers et ainsi créer des emplois, qui compenseront pour ceux perdus dans les domaines de la restauration, des arts et de la culture, ou du transport aérien.

« Il n’y a pas d’ouverture à Ottawa », a-t-il déploré dans sa conférence de presse quotidienne pour faire le point sur le coronavirus à l’Assemblée nationale.

Impôts

Le report du paiement des impôts accordé aux contribuables pourrait contribuer à injecter près de 8 milliards $ dans l’économie québécoise.

Ainsi, il est estimé que 2 millions de particuliers disposeront donc temporairement de 4,5 milliards de dollars de plus dans leurs poches, tandis que 500 000 entreprises auront pendant ce sursis 3,2 milliards de dollars supplémentaires dans leurs coffres.

« C’est une mesure efficace pour injecter des liquidités dans l’économie », a justifié M. Girard en conférence de presse.

Remboursements

Les citoyens qui prévoient recevoir un remboursement d’impôt sont quant à eux invités à transmettre leur déclaration de revenus rapidement avant la date habituelle du 30 avril.

« Tout est prévu pour que les remboursements se fassent dans les délais, même que notre priorité actuellement est d’accélérer les remboursements », a fait savoir le président-directeur général de Revenu Québec, Carl Gauthier, au côté de M. Girard.

En ce qui concerne les entreprises qui doivent verser des acomptes provisionnels, le paiement prévu le 15 juin est suspendu jusqu’au 31 juillet.

Ce manque à gagner étalé sur quelques mois aura des effets minimes sur les liquidités du Trésor public, a assuré M. Girard.

« Le gouvernement a déjà un bassin de liquidités important à sa disposition », a-t-il indiqué. Dans l’éventualité où l’État devrait emprunter, les taux actuels sont avantageux, inférieurs à 1 %, en raison des décisions récentes des banques centrales en vue de stabiliser l’économie et les marchés, a rappelé le ministre.

Des informations supplémentaires à propos des détails des mesures concernant les impôts sont disponibles sur le portail Web du ministère des Finances du Québec.