GM veut concurrencer Tesla avec une batterie ultrapuissante

<p>La batterie Ultium pourrait permettre à un véhicule de parcourir jusqu’à 645 kilomètres avec une seule recharge, affirme General Motors.</p>
Photo: Steve Fecht pour General Motors

La batterie Ultium pourrait permettre à un véhicule de parcourir jusqu’à 645 kilomètres avec une seule recharge, affirme General Motors.

General Motors (GM) a dévoilé mercredi une batterie qui permettrait à une voiture de parcourir jusqu’à 645 kilomètres avec une seule recharge, un produit censé l’aider à rattraper son retard sur Tesla, premier vendeur de véhicules électriques aux États-Unis.

Cette batterie dite Ultium est rectangulaire (pouch-style) et peut être rangée verticalement ou horizontalement. « Cela permet aux ingénieurs d’optimiser le stockage de l’énergie et l’agencement du design de chaque véhicule », explique dans un communiqué le géant de Detroit, qui a promis d’investir 20 milliards de dollars dans les technologies électriques dans les cinq prochaines années.

La batterie Ultium pourrait permettre à un véhicule de parcourir jusqu’à 645 kilomètres avec une seule recharge, affirme GM, qui entend l’intégrer dans l’ensemble de ses futurs modèles électriques, des moins chers aux plus luxueux.

Rentabilité projetée

Les quatre marques de GM — Cadillac, Chevrolet, GMC et Buick — sont concernées. Ce sera le cas de la nouvelle version de la Chevrolet Bolt attendue en fin d’année et des variantes du Hummer, dont GM a annoncé récemment qu’il allait commercialiser un pick-up et un véhicule utilitaire sport (VUS) électriques.

Les nouvelles Cadillac électriques, dont un nouveau VUS haut de gamme Lyriq, vont aussi rouler avec cette batterie Ultium, censée baisser le prix de la technologie sous les 100 $US du kilowattheure, contre un peu plus de 300 $US pour les batteries en lithium-ion il y a encore deux ans. Le groupe dirigé par Mary Barra, qui s’est associé au sud-coréen LG Chem, assure par conséquent que sa future ligne de véhicules électriques sera rentable immédiatement. C’est une critique à peine voilée contre Tesla, qui n’est toujours pas parvenu à dégager un bénéfice sur une année entière depuis sa création en 2003.

GM avait été le premier grand groupe automobile à produire un véhicule électrique dans les années 1990, mais il a été dépassé par Tesla, qui a remis au goût du jour cette technologie sur fond de lutte contre le réchauffement climatique à travers le monde. Tesla, dirigé par Elon Musk, se taille la part du lion sur ce marché et est devenu le premier groupe automobile américain en Bourse alors même qu’il produit beaucoup moins de véhicules que le « Big Three » de Detroit — GM, Ford et Fiat Chrysler.