La fuite de données a coûté 108 millions à Desjardins

Le président de Desjardins, Guy Cormier
Photo: Graham Hughes La Presse canadienne Le président de Desjardins, Guy Cormier

L’impact financier de la fuite de renseignements personnels qui a affecté chacun de ses 4,2 millions de membres particuliers s’est chiffré à 108 millions, a indiqué le Mouvement Desjardins mercredi en dévoilant des excédents annuels en hausse de même qu’un bond de 25 % de la ristourne aux membres.

L’institution financière, dont les excédents ont grimpé de 12 % à 2,6 milliards, a indiqué lors d’une conférence téléphonique que la somme de 108 millions en date du 31 décembre est constituée d’une charge de 93 millions — des dépenses réelles déjà engagées — et d’une provision de 15 millions.

« Je rappellerai que, sur 18 milliards de revenus, 108 millions, ça représente moins de 1 % », a tenu à préciser le président de Desjardins, Guy Cormier. « C’est une somme qui peut paraître importante, mais le Mouvement Desjardins a amplement la capacité d’absorber une dépense comme ça. »

 

Cette somme se compare à un impact de 70 millions calculé à la fin du troisième trimestre. À l’époque, il était question d’une charge de 30 millions pour couvrir les coûts de la fuite — Equifax et frais légaux — et d’une provision de 40 millions pour la protection des actifs des membres. Selon le premier vice-président aux finances, Alain Leprohon, le chiffre de 108 millions « ne devrait pas changer dans les prochains trimestres ».

L’excédent de 2,6 milliards inclut un gain provenant de la cession du portefeuille de services Monetico à l’entreprise américaine Global Payments. En écartant les éléments non récurrents, l’excédent pour 2019 se chiffre à 92 millions, une hausse de 4,2 %. Selon l’institution, cela reflète à la fois la croissance des activités du réseau des caisses mais aussi des « gains sur placements inférieurs à ceux de 2018 pour le secteur Gestion de patrimoine et Assurances de personnes ». Les revenus d’exploitation ont grimpé de 8 % à 17,9 milliards.

« Je suis surtout content parce que ces chiffres démontrent que nos membres et clients sont restés avec nous et que, malgré l’année 2019 qu’on a tous vécue, leur confiance et leur solidarité envers Desjardins ont permis de faire grandir le Mouvement », a dit M. Cormier aux médias.

C’est une somme qui peut paraître importante, mais […] Desjardins a amplement la capacité d’absorber une dépense comme ça

Retour aux membres

La ristourne aux membres a atteint 317 millions, un gain de 25 % par rapport aux 253 millions de 2018. Elle a plus que doublé sous la gouverne de M. Cormier, arrivé aux commandes de Desjardins en 2016.

« Le raisonnement est simple. Plus la coopérative est prospère, plus les membres font affaire avec la coopérative, meilleure est notre performance, on sera en mesure d’en retourner encore plus à nos membres », a dit M. Cormier. « On était en bas de 2 milliards d’excédents il y a quelques années, aujourd’hui on est à 2,5 ou 2,6 milliards. » La ristourne touche maintenant aussi les produits d’assurance, a-t-il mentionné, en ajoutant que, cette année, environ 95 % des membres en recevront une, comparativement à 50 ou 60 % auparavant.

L’année de Desjardins a pris une tournure inattendue en juin, lorsque sa direction a révélé que les renseignements personnels de 2,7 millions de membres particuliers et de 173 000 entreprises s’étaient retrouvés à l’extérieur des murs de l’institution. L’employé responsable a été congédié et une enquête policière suit toujours son cours. L’incident a été suivi d’un renforcement des protections aux membres de même que d’un accompagnement en cas de vol d’identité. En novembre, une mise à jour a établi que 4,2 millions de membres particuliers ont été touchés.

En décembre, Desjardins a annoncé que l’ex-employé avait également eu accès aux données de 1,8 million de détenteurs de cartes de crédit. La direction a immédiatement élargi la couverture aux clients de produits d’assurance et de valeurs mobilières. Le p.-d.g., Guy Cormier, avait affirmé que ces données n’ont pas été transmises à l’extérieur du Mouvement.