Le titre de MTY chute en Bourse

Groupe d’alimentation MTY est propriétaire d’enseignes comme Thaï Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine.
Photo: Olivier Zuida Archives Le Devoir Groupe d’alimentation MTY est propriétaire d’enseignes comme Thaï Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine.

Une situation plutôt inhabituelle incite Groupe d’alimentation MTY à retarder le moment du dévoilement de ses résultats trimestriels, mais le peu d’information sur les raisons qui ont mené à cette décision a semblé laisser les investisseurs sur leur appétit, vendredi.

Ce sont des allégations ayant été formulées par un « prétendu lanceur d’alerte » qui ont incité le géant québécois de la restauration à agir de la sorte. « Bien que MTY soit d’avis que ces allégations sont sans fondement et frivoles, le conseil d’administration, par extrême précaution, prendra le temps requis pour traiter la question de manière appropriée », a-t-on expliqué dans un communiqué, sans fournir plus de détails.

L’absence de détails a été mal reçue par les investisseurs, puisqu’à la Bourse de Toronto, vendredi, le titre du propriétaire d’enseignes comme Thaï Express, Tiki-Ming, Tutti Frutti et Valentine a abandonné 5,05 $, ou environ 8,5 %, pour clôturer à 54,68 $.

Report

L’entreprise devait dévoiler ses résultats du quatrième trimestre mardi prochain. Cela devrait toutefois se faire avant l’échéance réglementaire du 28 février. Dans un courriel envoyé à La presse canadienne, le président-directeur général de MTY, Eric Lefebvre, a indiqué qu’il n’était pas en mesure d’aller plus loin que les commentaires formulés dans le communiqué publié en début de journée. « Nous pourrons donner plus de détails quand nous publierons nos résultats dans les prochains jours », a-t-il indiqué.

Dans un rapport envoyé par courriel, Michael Glen, de la firme Raymond James, a estimé qu’il y avait un « grand vide d’information » entourant les allégations qui auraient été soulevées. L’analyste a souligné avoir eu l’occasion de discuter de ce dossier avec la direction de MTY, sans toutefois offrir plus de détails. M. Glen s’est demandé si d’autres informations seraient divulguées d’ici le dévoilement des résultats du quatrième trimestre.

De son côté, Vishal Shreedhar, de Financière Banque Nationale, a estimé que la nature des allégations pourrait être « sérieuse » puisque la direction du franchiseur et de l’exploitant de restaurants avait décidé de retarder le dévoilement des résultats. « L’impression que cela laisse est négative, mais il est difficile à l’heure actuelle de spéculer », a-t-il souligné, dans une note envoyée à ses clients.

En date du 31 août, le réseau de MTY comptait 7441 établissements, dont 163 exploités par MTY et 7278 par des franchisés. Environ 55 % des restaurants se trouvent aux États-Unis et 38 % au Canada.