Résultat en baisse pour Loto-Québec

Le résultat net du trimestre clos le 30 décembre s’est chiffré à 346,2 millions, ce qui se comparaît à un résultat de 400,5 millions pour la même période un an plus tôt.
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir Le résultat net du trimestre clos le 30 décembre s’est chiffré à 346,2 millions, ce qui se comparaît à un résultat de 400,5 millions pour la même période un an plus tôt.

Loto-Québec a affiché vendredi un résultat net en baisse de 13,5 % par rapport à la même période de l’exercice précédent, tandis que ses revenus trimestriels ont diminué de 11,1 %.

Le résultat net du trimestre clos le 30 décembre s’est chiffré à 346,2 millions, ce qui se comparaît à un résultat de 400,5 millions pour la même période un an plus tôt. Les revenus ont totalisé 685,8 millions de dollars au plus récent trimestre, alors qu’ils avaient atteint 771,5 millions au troisième trimestre de l’exercice précédent. Les revenus ont diminué dans chacune des trois principales catégories de produits de la société d’État.

Par rapport au troisième trimestre précédent, le chiffre d’affaires du secteur des loteries a reculé de 19,5 % à 219,2 millions, celui des casinos a laissé 5 % à 247,8 millions et celui des établissements de jeux a rendu 8,2 % à 225,6 millions. Les charges de Loto-Québec ont aussi reculé, de 8,9 %, passant de 226,8 millions l’an dernier à 206,6 millions au plus récent trimestre.

19,5 %
C’est la baisse du chiffre d’affaires du secteur des loteries de Loto-Québec, à 219,2 millions, par rapport au troisième trimestre précédent.

Loto-Québec n’a pas donné d’explications pour les baisses affichées dans ses plus récents résultats trimestriels, préférant souligner essentiellement les variations cumulées sur l’ensemble des trois premiers trimestres de l’exercice. La présidente et chef de la direction de Loto-Québec, Lynne Roiter, a estimé qu’après les trois premiers trimestres de son exercice 2019-2020, la société d’État se trouvait « en très bonne voie d’atteindre, et même de dépasser, [sa] cible annuelle de résultat net, soit 1,295 milliard ».

Après neuf mois, le bénéfice net se chiffre à 1,02 milliard, en recul de 8,9 % sur celui de 1,12 milliard de la période correspondante de l’exercice précédent. Les revenus se sont repliés de 3,2 %, de 2,17 à 2,1 milliards.


Avec Le Devoir