Mode d’emploi

Jean-François Venne Collaboration spéciale
«Tentez de trouver un conseiller qui partage vos convictions», suggère Lyne Larochelle, représentante en épargne collective.
Photo: Getty Images «Tentez de trouver un conseiller qui partage vos convictions», suggère Lyne Larochelle, représentante en épargne collective.

Ce texte fait partie du cahier spécial REER

Plusieurs options s’offrent à ceux qui veulent harmoniser leurs placements avec leurs valeurs


Investir de manière responsable n’est pas très complexe. Il s’agit d’acquérir le même type de véhicules financiers que l’on retrouve dans les REER, comme des fonds communs de placement, des fonds négociés en Bourse (FNB) ou des certificats de placement garanti. Toutefois, la Loi sur les valeurs mobilières ne définit pas la notion d’investissement socialement responsable. « Les fonds sont libres d’adopter leur propre définition des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance [ESG] et celle-ci peut varier d’un émetteur ou d’un fonds à un autre », explique Sylvain Théberge, directeur des relations média de l’Autorité des marchés financiers (AMF).

Mieux vaut donc consulter la documentation (prospectus) qui décrit un véhicule financier pour comprendre quels critères ESG encadrent le choix des titres (actions, obligations, etc.) qui le composent. L’aide d’un représentant en épargne collective peut s’avérer très utile. D’autant que ces conseillers ont accès à une vaste gamme de produits, notamment ceux qui sont offerts par d’autres joueurs que les grandes banques, comme les fonds de NEI, d’IA Clarington ou de North Growth.

« Tentez de trouver un conseiller qui partage vos convictions, suggère Lyne Larochelle, représentante en épargne collective d’Investia Services financiers. Si vous en avez déjà un, posez-lui des questions et amenez-le à s’intéresser à l’investissement responsable. »

Depuis quelques années, les conseillers robots proposent aussi des portefeuilles de FNB responsables. C’est le cas de Questwealth et de Wealthsimple. Ces portefeuilles affichent des frais légèrement plus élevés que les produits classiques, mais comme les frais des FNB sont bas, ce n’est pas dramatique. Ceux qui préfèrent les grandes banques peuvent regarder du côté de RBC, de BMO et du Mouvement Desjardins, qui comptent de nombreux fonds d’investissement responsable.