Trois scénarios selon votre âge

Jean-François Venne Collaboration spéciale
L’utilisation du REER évolue en fonction de l’âge des épargnants.
Photo: Getty Images L’utilisation du REER évolue en fonction de l’âge des épargnants.

Ce texte fait partie du cahier spécial REER

Comment Paul et Nathalie, qui forment un couple aussi heureux que fictif, devraient-ils envisager le REER à différentes étapes de leur vie ?

Dans la vingtaine avec un revenu familial de 80 000 dollars

Paul et Nathalie ont deux jeunes enfants. Ils envisagent d’acheter une maison dans les prochaines années et voudraient profiter du régime d’accession à la propriété (RAP). Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) devrait passer avant le régime enregistré d’épargne-retraite (REER). Les plans d’un jeune couple peuvent changer. Ils peuvent reporter l’achat de la maison ou un enfant peut tomber malade, donc la flexibilité d’un CELI est importante.

On peut retirer l’argent d’un CELI sans payer d’impôt supplémentaire. Si le projet d’achat de maison se concrétise, on peut transférer l’épargne du CELI dans un REER, dont les droits de cotisation se seront accumulés. Cela produira un juteux remboursement d’impôt. L’argent doitentrer dans un REER au moins 90 jours avant la date du RAP.

Dans la quarantaine avec un revenu familial de 110 000 dollars

Le régime enregistré d’épargne-études doit être considéré, puisqu’il offre des subventions plus intéressantes que les avantages fiscaux des REER. La cotisation au REER devient elle aussi importante si Paul, Nathalie ou les deux n’ont pas de fondsde pension de l’employeur ou sonttravailleurs autonomes.

Dans la cinquantaine avec un revenu familial de 120 000 dollars

C’est un bon moment pour rattraper les cotisations inutilisées des années passées, surtout si le revenu familial a augmenté, que l’hypothèque est remboursée et que les enfants ont quitté le nid. Attention au niveaud’imposition prévu à la retraite. Idéalement, pour qu’un REER soit pleinement utile, il faudrait que le taux d’imposition soit plus bas à la retraite qu’au moment de cotiser. Sinon, le CELI peut être plus avantageux, puisqu’il n’augmentera pas le revenu imposable.