Amazon connaît une saison des Fêtes «record»

Durant la période des Fêtes 2019, Amazon est parvenue à quadrupler ses livraisons en un jour ou le jour même par rapport à l’année précédente.
Photo: Ina Fassbender Agence France-Presse Durant la période des Fêtes 2019, Amazon est parvenue à quadrupler ses livraisons en un jour ou le jour même par rapport à l’année précédente.

Amazon a obtenu de bien meilleurs résultats que prévu au dernier trimestre 2019, grâce à une saison des Fêtes « record » L’action du géant de la distribution en ligne bondissait jeudi de près de 13 % dans les échanges d’après-Bourse, à un sommet, permettant à Amazon de retrouver une capitalisation boursière supérieure à 1000 milliards.

Le géant du commerce en ligne a réussi à raccourcir ses délais de livraison à un coût moindre que prévu et à attirer davantage d’abonnés à son programme de fidélité Prime. Le groupe comptait désormais plus de 150 millions d’abonnés à son service Prime, soit une hausse de 50 % par rapport au niveau de fin 2018.

Résultats, le chiffre d’affaires est ressorti à 87,44 milliards $US lors des trois derniers mois de l’année, soit une progression de 21 % par rapport à la même période de 2018, selon un communiqué du groupe fondé par Jeff Bezos. Wall Street attendait un peu plus de 86 milliards. Le revenu tiré des abonnés a bondi de 32 % à 5,2 milliards. Au bas de l’état des résultats, le bénéfice par action a largement surpassé les attentes à 6,47 $US contre 4,04 attendus, selon Factset. Le bénéfice net a progressé de 10 % à 3,3 milliards.

La division AWS, qui regroupe les activités dans l’informatique délocalisée ou « cloud », et qui est un des principaux moteurs de croissance de l’entreprise, a vu son chiffre d’affaires progresser de 34 % à 9,95 milliards à la fin de l’année. C’est une forte progression, mais moins spectaculaire qu’au trimestre précédent (+45 %) et surtout moins forte que celle de la division Azure de Microsoft, son rival sur ce secteur d’activité très lucratif.

Prévisions

Pour le premier trimestre de l’exercice 2020, Amazon table sur une progression de 16 à 22 % de ses ventes, entre 69 et 73 milliards. Le groupe de Jeff Bezos a prédit également un bénéfice d’exploitation pouvant atteindre 4,2 milliards pour le trimestre en cours, signe que ses investissements actuels pour accélérer ses livraisons n’éclipseront pas la croissance des revenus dans le commerce en ligne comme dans l’informatique dématérialisée, poursuit l’agence Reuters.

Amazon espère désormais qu’en réduisant à un jour les délais de livraison pour les membres de son club Prime, il attirera encore de nouveaux abonnés. L’objectif est notamment de déjouer les plans de ses concurrents, comme Wal-Mart qui propose une livraison en deux jours sans frais d’abonnement. Durant la période des Fêtes, Amazon est parvenue à quadrupler ses livraisons en un jour ou le jour même par rapport à l’année précédente. Cette politique a un coût. Les effectifs du groupe, à temps partiel et à temps plein et en comptant les saisonniers, ont augmenté de 23 % au cours du trimestre, à 798 000 personnes.

Les dépenses d’exploitation globales au quatrième trimestre ont progressé de 21,8 % à 83,56 milliards, ajoute Reuters.

 
Avec Le Devoir