Jeremy Reitman, un des grands patrons de la chaîne Reitmans, est décédé

Jeremy Reitman (à droite) et son frère Stephen
Photo: Peter Ray Archives La Presse canadienne Jeremy Reitman (à droite) et son frère Stephen

Le président du conseil et chef de direction de la chaîne de vêtements Reitmans, Jeremy H. Reitman, s’est éteint, a annoncé dimanche l’entreprise.

M. Reitman était âgé de 72 ans. Son décès a été annoncé par un communiqué laconique qui n’en dévoile pas les causes.

L’entreprise exploite 587 magasins dans l’ensemble du pays : 260 Reitmans, 112 Penningtons, 79 Addition Elle, 81 RW & CO. et 55 Thyme Maternité.

Son frère Stephen est le président et chef de l’exploitation de la chaîne. Tous deux sont les petits-fils des fondateurs de l’entreprise, Herman et Sarah Reitman.

Diplômé en droit de l’Université McGill et en économie du collège Darmouth, Jeremy Reitman, a été avocat au sein du cabinet juridique Johnston, Heenan & Blaikie de 1969 à 1971, selon la courte biographie publiée sur le site Internet de l’Institut économique de Montréal dont il était un des gouverneurs.

Il a été notamment membre honoraire du conseil d’administration de la Banque de Montréal. M. Reitman était gouverneur émérite de l’Université McGill depuis 2009.

Tout n’allait pas rondement au sein de l’entreprise depuis quelque temps déjà.

Au début du mois, l’entreprise avait publié des résultats trimestriels qui, selon son propre aveu, « n’ont pas été à la hauteur des attentes, en raison surtout de la performance financière décevante des bannières taille plus de la société ». Au lendemain de la publication de ces résultats, la valeur de l’action de l’entreprise avait plongé de 34 %.

Dans une entrevue qu’il accordait alors au quotidien La Presse, Jeremy Reitman reconnaissait que des « graves erreurs avaient été commises en voulant faire des changements ». Il comptait se « remettre sur la table à dessin » tout en se disant très optimiste pour l’avenir.